Arrêtés avec des bébés cachés dans leur voiture

  • A
  • A
Arrêtés avec des bébés cachés dans leur voiture
@ Reuters
Partagez sur :

Des jumelles ont été découvertes inconscientes dans le véhicule de deux Français en Ukraine.

Ils voulaient aller chercher deux bébés à l’étranger. Deux Français ont été arrêtés au volant de leur camping-car à la frontière entre l’Ukraine et la Hongrie. Lors d’un contrôle de routine, les douaniers sont montés dans leur véhicule. A l’intérieur, la musique était très forte mais les agents des douanes ont distingué des cris de bébés. Et découvert les enfants.

Les deux Français, un homme de 66 ans et son fils de 38 ans, le père biologique, avaient caché dans un tiroir de rangement du véhicule des jumelles de deux mois, nées d’une mère porteuse. Les deux hommes ont essayé de prouver, acte de naissance à l’appui, qu’il ne s’agissait pas d’un enlèvement mais que les deux bébés étaient conduits à leurs parents, qui les attendaient en France.

Les deux Français ont expliqué qu'ils voulaient établir des passeports français pour les jumelles et croyaient que cela n'était possible qu'en France, a indiqué le porte-parole. Ils ont été placés en détention et font l'objet d'une enquête judiciaire pour "transfert illégal de personnes par la frontière", a-t-il encore précisé.

Nées d’une mère porteuse

D’après les documents qu’ils ont montrés aux douaniers, les deux fillettes se prénommeraient Kim et Vicky et seraient nées à Kiev, d’une mère porteuse. Au départ, c'est une Française de 53 ans qui cherchait par tous les moyens à avoir des enfants. Elle a donc payé une mère porteuse ukrainienne et s'est rendue 9 mois plus tard en Ukraine pour récupérer les deux enfants.

Problème : les deux fillettes ont besoin de passeports français pour pouvoir quitter le pays. La femme de 53 ans tente donc de faire croire à l'ambassade de France en Ukraine qu'elle venait d'accoucher. L'agent consulaire n'en croit pas un mot et refuse la demande. Il a donc fallu trouver un autre moyen de faire sortir les deux fillettes d'Ukraine et c'est le père qui s'en est chargé. La mère a elle été arrêtée sur place.

Les jumelles hospitalisées

Retrouvées inconscientes et visiblement sous somnifère, les jumelles ont été hospitalisées. "Leur état de santé est stable et leurs jours ne sont pas en danger", a précisé le porte-parole de l'antenne locale des gardes-frontière, Edouard Stebliouk.

L’Ukraine est considérée comme un paradis légal pour les étrangers recherchant des mères porteuses en raison de sa législation libérale. Cette pratique, légalisée depuis 2004, est très répandue dans le pays.