Arrestation d'un organisateur présumé de l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg

  • A
  • A
Arrestation d'un organisateur présumé de l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg
Abror A. a été arrêté lundi dans la région de Moscou et conduit dans les locaux du Comité d'enquête.@ KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :

Les services spéciaux russes ont annoncé l'arrestation d'"un des organisateurs du crime" qui a fait quatorze morts le 3 avril dernier.

Les services spéciaux russes ont annoncé lundi l'arrestation d'un des organisateurs présumés de l'attentat qui a fait quatorze morts le 3 avril dans le métro de Saint-Pétersbourg. "L'un des organisateurs du crime, un ressortissant d'Asie centrale, Abror A., né en 1990, a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg", ont indiqué les services spéciaux (FSB) dans un communiqué, cité par les agences de presse russes. 

Selon les enquêteurs, Abror A. "a formé le terroriste kamikaze Akbarjon D.", l'auteur présumé qui a également été tué dans l'attentat. Abror A. a été arrêté lundi dans la région de Moscou et conduit dans les locaux du Comité d'enquête pour être interrogé, selon la même source.

Bombe artisanale. Quelques jours après l'attentat qui a fait quatorze morts et des dizaines de blessés, la justice avait inculpé pour "terrorisme" et "complicité de terrorisme" huit hommes, parmi lesquels six ressortissants de pays d'Asie centrale. Six d'entre eux avaient été arrêtés à Saint-Pétersbourg et deux à Moscou.

Selon le Comité d'enquête, Akbarjon D. a "actionné" une "bombe artisanale" entre les stations Sennaïa Plochtchad et Tekhnologuitcheski Institout à Saint-Pétersbourg, après avoir déposé une seconde bombe dans une autre station du centre-ville, désamorcée à temps. Les motivations de ce jeune homme né au Kirghizstan restent inconnues mais le Comité d'enquête a indiqué examiner ses éventuels liens avec le groupe État islamique, qui n'a pas revendiqué cette attaque.