Arrestation du pédophile espagnol gracié

  • A
  • A
Arrestation du pédophile espagnol gracié
@ MAXPPP
Partagez sur :

Daniel Galvan avait été gracié par le roi du Maroc, qui avait fini par faire marche arrière. L'homme a été interpellé en Espagne.

L’INFO. Le retour en prison de Daniel Galvan se précise. Cet Espagnol condamné au Maroc pour pédophilie et gracié par Mohammed VI, qui a fini par annuler sa grâce, a finalement été arrêté lundi en Espagne. L’affaire a provoqué un mouvement de colère au sein de la population marocaine.

> A LIRE AUSSI : Mohammed VI revient sur la grâce présidentielle

Arrêté à Murcie. Le pédophile, condamné en 2011 à 30 ans de prison au Maroc, a été arrêté dans le sud-est de l’Espagne, à Murcie. Il doit être mis à disposition du tribunal madrilène de l’Audience nationale, selon un porte-parole du ministère de l’Intérieur.

> A LIRE AUSSI : La grâce d'un pédophile indigne le Maroc

Madrid avait demandé son transfert. Le nom de Daniel Galvan figurait sur une liste de 48 noms de prisonniers proposée par le gouvernement espagnol aux autorités marocaines. Cette liste comprenait "une liste de 18 prisonniers" pour lesquels Madrid demandait la grâce et une autre de 30 noms pour lesquels l’Espagne demandait un transfert en Espagne pour qu’ils y purgent leur peine. Le nom de Daniel Galvan figurait sur cette seconde liste. Or, le Maroc avait décidé de gracier le pédophile, avant d’annuler cette grâce dimanche soir.

Le roi Juan Carlos n’avait rien demandé. La Maison royale d’Espagne a réagi lundi face au scandale, assurant que le roi Juan Carlos s’était seulement "intéressé" à la situation des détenus. Juan Carlos a toutefois demandé qu’un Espagnol, malade du cœur et diabétique, puisse rentrer purger sa peine dans son pays d’origine. Sans succès : cet homme, condamné pour trafic de haschich n’a pas bénéficié de la grâce royale accordée mardi dernier par Mohammed VI.