Arizona : un policier blanc a abattu un homme noir sans arme

  • A
  • A
Arizona : un policier blanc a abattu un homme noir sans arme
@ REUTERS
Partagez sur :

DÉRAPAGE</STRONG><STRONG>&AMP;NBSP;? - DÉRAPAGELes faits se sont produits à Phoenix. Rumain Brisbon, 34 ans, ne portait aucune arme sur lui. 

Au même moment, des manifestations avaient lieu à New York et ailleurs aux Etats-Unis pour protester contre la mort de deux hommes noirs, Michael Brown à Ferguson et Eric Garner, à New York, abattus par des policiers blancs alors qu'ils ne portaient aucune arme. A Phoenix, dans l'Arizona, un policier blanc a tué jeudi un homme noir qui ne portait pas non plus d'arme. Rumain Brisbon, 34 ans, a été arrêté car la police le soupçonnait de vendre de la drogue.

>> LIRE AUSSI - Le non-lieu pour un policier ravive la colère à New Yorkun po

Une "lutte" entre les deux hommes. Mais, selon le rapport de police, le trentenaire a tenté de s'échapper et a refusé d'obéir "à plusieurs ordres" du policier blanc âgé de 30 ans. L'identité de cet homme n'a pas été révélée. La police a simplement indiqué qu'il avait sept ans d'expérience. Une "lutte" a ensuite eu lieu entre les deux hommes, alors que le policier tentait d'arrêter Rumain Brisbon.

Rumain Brisbon a alors mis sa main dans sa poche. Le policier, qui tenait sa main, lui a ordonné de ne pas la sortir de sa poche. Il a "cru sentir la crosse d'un revolver" et "a tiré deux fois dans le torse de Brisbon", qui a été déclaré mort sur place, peu après l'arrivée des pompiers et de renforts policiers. Dans la poche de Rumain Brisbon se trouvait en réalité une boîte de pilule d'oxycodone, un analgésique puissant et addictif, parfois consommé comme drogue.

Une version contestée par des témoins. La version des faits présentée par la police est déjà contestée par "plusieurs témoins", selon l'avocate de la famille de Rumain Brisbon, pour qui "c'est une tragédie". "Il n'avait pas d'arme et ne menaçait personne. Nous envisageons toutes les suites possibles au regard de la loi", a-t-elle ajouté.

>> LIRE AUSSI - Ferguson : le policier Darren Wilson a démissionné