Argentine : les derniers jours des victimes

  • A
  • A
Argentine : les derniers jours des victimes
@ REUTERS
Partagez sur :

Retour sur le parcours des 2 Françaises tuées, de leur rencontre à la découverte de leurs corps.

Les deux étudiantes de 24 et 29 ans, passionnées d’Amérique latine, pensaient passer quelques jours de vacances dans la zone touristique de Salta, en Argentine. Mais elles ont été retrouvées mortes le 29 juillet à côté d'un chemin de randonnée de la Quebrada de San Lorenzo. Europe1.fr retrace leur parcours, de leur projet de vacances jusqu’à la découverte du drame.

Mai : Les Françaises vont au Salvador pour une rencontre internationale estudiantine, selon le quotidien argentin Clarin. Elles y restent au moins trois semaines. C’est là qu’elles se rapprochent et décident de s’accorder quelques jours de vacances ensemble, en juillet, en Argentine.

Juin : Les jeunes filles participent à un colloque à Buenos Aires consacré aux relations entre le Moyen-Orient et l’Amérique du Sud.

11 juillet : Les deux Françaises partent en autocar de Salta et arrivent à Buenos Aires.

15 juillet : Dans l’après-midi, les deux femmes sortent du petit hôtel où elles sont hébergées. elles arrivent vers 16h à la Quebrada de San Lorenzo. Là, elles paient 20 pesos, s’inscrivent sur le registre du site, et 30 min plus tard, elles commencent la randonnée en prenant le sentier, comme il est indiqué sur le registre. D'après les aveux de certains des suspectsarrêtés une semaine après la découverte macabre et présentés par les enquêteurs comme les meurtriers présumés, les deux Françaises auraient été tuées le jour même à la suite d'une tentative de vol qui aurait mal tourné.

19 juillet : C’est le jour où les deux étudiantes auraient dû rentrer à Buenos Aires, selon les déclarations de l’hôtel à la police.

20 juillet : L’hôtel alerte la police sur la disparition des jeunes filles.

29 juillet : Les corps sont découverts par des touristes argentins qui se promenaient en direction du point de vue "El Mirador" de la Quebrada de San Lorenzo. Un endroit accessible seulement après 2h de marche. Les touristes ont averti la police en voyant un premier corps, les policiers ont ensuite trouvé le second quelques mètres plus loin.