Argentine : "Il y a eu plusieurs violeurs"

  • A
  • A
Argentine : "Il y a eu plusieurs violeurs"
D'autres tests ADN sont encore attendus pour déterminer les circonstances du drame.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les analyses ADN prouvent que plusieurs agresseurs ont violé Cassandre Bouvier.

"Il y a eu plusieurs violeurs". C’est le constat du rapport d’analyse de l’ADN prélevé sur le corps de Cassandre Bouvier, une des deux étudiantes françaises retrouvées mortes fin juillet en Argentine. Selon une source proche de l’enquête, la jeune femme aurait été violée à plusieurs reprises avant d’être abattue.

Mardi, les autorités judiciaires ont annoncé qu’un des huit suspects arrêtés, Gustavo Lasi, avait été confondu grâce à son ADN, retrouvé sur l’autre victime. Selon les enquêteurs, Houria Moumni avait été agressée sexuellement sans être violée.

D’autres résultats attendus

D’autres résultats de tests sont encore attendus, notamment pour déterminer la provenance des cheveux trouvés dans la main d’une des victimes. Quant au profil génétique des agresseurs de Cassandre Bouvier, il n’a pas pu être établi, selon la source proche de l’enquête.

Parmi les autres principaux suspects figurent Daniel Vilte, un maçon de 23 ans, et Santos Vera, un jardinier de 37 ans. Ce dernier a déjà avoué sa participation à l'agression mais rejette toute responsabilité dans le double homicide.

Les corps de Houria Moumni, 24 ans, et de Cassandre Bouvier, 29 ans, avaient été découverts le 29 juillet sur un sentier près de Salta. D'après l’enquête en cours, les deux Françaises auraient été battues et agressées sexuellement avant d'être tuées par balles.