Argentine : forts soupçons sur deux hommes

  • A
  • A
Argentine : forts soupçons sur deux hommes
En Argentine, la première arme identifiée était une carabine de calibre 22 saisie par la police chez un des six suspects arrêtés samedi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le meurtre des touristes françaises a été perpétré avec deux armes. L'ADN commence à parler.

Sept suspects sont actuellement détenus dans le cadre de l’enquête sur la mort des deux touristes françaises dans le nord de l'Argentine, le 15 juillet près de Salta. Et parmi eux, il y a peut-être deux tueurs. Les enquêteurs ont en tout cas la certitude depuis jeudi que le meurtre a été perpétré avec deux armes, et non pas une seule comme initialement indiqué.

Vendredi, une source judiciaire révèle que les analyses préliminaires d'ADN, ainsi que d'autres indices, mettraient fortement en cause deux des sept suspects. "Des analyses préliminaires d'ADN impliquent Daniel Vilte (Lasi), maçon de 23 ans, dans le double crime", a affirmé cette source proche de l'enquête, en plus du principal suspect jusqu'à présent, Gustavo Lasi, un employé et guide occasionnel, également âgé de 23 ans.

Une carabine de calibre 22

"Nous avons deux types de projectiles de même calibre, ce qui veut dire qu'il y avait deux armes, selon le rapport des experts" en balistique, avait déclaré jeudi devant la presse le porte-parole du parquet argentin, Marcelo Baez. La première arme identifiée était une carabine de calibre 22. Cette arme avait pu être saisie samedi dernier sur la base d'indications fournies par un des sept suspects, Maria Fernanda Canizares, qui avait accusé son petit ami Gustavo Lasi et le père de ce dernier Walter Lasi d'avoir dissimulé la carabine. Des analyses balistiques avaient confirmé mercredi qu'elle était l'arme du crime car la balle retrouvée dans le crâne d'une des victimes provenait de cette carabine de marque Bataan, fabriquée en Argentine.

Le principal suspect du double homicide, Daniel Octavio Vilte Lasi, continue de nier les faits. Les enquêteurs travaillent toujours principalement sur l'hypothèse d'une tentative de vol qui aurait dégénéré.