Arctic Sea : Moscou a arrêté huit "pirates"

  • A
  • A
Arctic Sea : Moscou a arrêté huit "pirates"
Partagez sur :

Le cargo, retrouvé lundi au large du Sénégal, a été victime de pirates estoniens, lettons et russes, selon le ministère russe de la Défense.

L’Arctic Sea a bien été la cible de pirates, selon le ministre russe de la Défense. Le cargo, retrouvé lundi au large du Sénégal, a été détourné par huit pirates russes, lettons et estoniens qui ont été interpellés, a assuré mardi Anatoli Serdioukov.

Le 24 juillet, un hors-bord s'est approché de l'Arctic Sea dans les eaux territoriales suédoises. A son bord, quatre citoyens estoniens, deux Lettons et deux Russes. Pour obtenir de l'équipage qu'il les aide à monter à bord, les pirates se sont fait passer pour des marins à secourir. Cela expliquerait pourquoi le signal d'alarme de l'Arctic Sea n'a pas été enclenché. Ensuite, "ils sont montés à bord, et sous la menace d'armes, ont exigé que l'équipage se conforme sans condition à tous leurs ordres", a déclaré le ministre de la Défense. Les pirates ont éteint l'équipement de navigation et ordonné au navire de faire route vers l'Afrique, a poursuivi Anatoli Serdioukov.

Les suspects sont actuellement interrogés à bord d’un bateau escorteur russe. De nombreuses interrogations subsistent, notamment sur les motivations des malfaiteurs.Selon Patrick Rondeau, responsable de la sécurité chez Armateurs de France, il ne s'agit pas d'un acte de piraterie comme les autres : " En général les pirates volent ce qu'ils peuvent à bord ou demandent une rançon."Certaines rumeursévoquent la présence de drogue ou d'armes cachées dans la cargaison de bois du navire, ce qui aurait pu intéresser les malfrats. Mais la police finlandaise, nationalité de l'armateur de l'Arctic Sea, dément pour le moment ces hypothèses.

Les autorités russes avaient retrouvé le bateau lundi dans l'Atlantique au large du Cap-Vert, sans fournir de détails sur cette affaire qui a suscité une mobilisation internationale pendant plusieurs semaines. Le ministre de la Défense a simplement indiqué que le bateau avait été libéré lors d'une opération conjointe de la marine et de l'aviation russe sans que soit tiré un seul coup de feu. Les quinze membres d'équipage, tous russes, de l'Arctic Sea sont en route pour Moscou.

L’Arctic Sea, battant pavillon maltais, avait quitté la Finlande le 23 juillet à destination de l'Algérie, avec un chargement de bois d'une valeur d'u million d'euros à son bord. Il n'avait plus donné de nouvelles depuis le 31 juillet, au moment où il quittait la Manche. La Marine russe était à ses trousses depuis qu'il avait été localisé à 400 milles du Cap-Vert, le 12 août, avant que sa trace ne soit de nouveau perdue.

> L'Arctic Sea : une affaire au parfum de polar