Attentat dans une mosquée : l'EI cible désormais l'Arabie Saoudite

  • A
  • A
Attentat dans une mosquée : l'EI cible désormais l'Arabie Saoudite
Les débris à l'intérieur de la mosquée, à Koudeih, le 22 mai 2015.@ HUSEIN RADWAN / AFP
Partagez sur :

Un individu s'est fait exploser pendant la prière du vendredi, faisant 21 morts. L'organisation Etat islamique a revendiqué l'attentat.

Un attentat suicide en Arabie saoudite, revendiqué pour la première fois par le groupe djihadiste Etat islamique, a fait vendredi 21 morts et 81 blessés dans une mosquée chiite de l'est du royaume. "Un individu a fait détoner une bombe qu'il portait sous ses vêtements pendant la prière du vendredi dans la mosquée Ali Ibn Abi Taleb à Koudeih, une localité de la province de Qatif", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur. L'Arabie Saoudite a confirmé samedi soir que l'auteur de l'attentat a des liens avec le groupe Etat islamique.

L'EI promet "des jours sombres" aux chiites. Dans un communiqué mis en ligne sur des sites islamistes, l'EI affirme que "les soldats du califat dans la province de Najd" sont responsables de l'attaque, précisant qu'elle a été menée par un kamikaze qui a actionné une ceinture explosive qu'il portait sur lui dans la mosquée. Le communiqué promet aux chiites "des jours sombres" jusqu'à ce que "les soldats de l'EI" les "chassent de la péninsule arabique".

L'objectif : raviver les tensions interconfessionnelles. En ciblant à la fois la communauté chiite et le territoire saoudien, l'Etat islamique tente de faire monter la tension dans la région. En effet, les chiites représentent 10% de la population saoudienne et s'estiment victimes de discriminations. L'attaque de l'Etat islamique risque de renforcer ce sentiment et de provoquer la constitution de milice armée confessionnelle, mais aussi de faire sortir l'Iran de son silence : ce dernier revendique le statut de protecteur des Chiites et est en concurrence directe avec l'Arabie Saoudite pour le leadership régional. Il pourrait donc être tenté de multiplier les ingérences en Arabie Saoudite, comme il le fait en Irak, ce qui n'est pas pour arranger la situation.

Le kamikaze identifié. L'Arabie saoudite a affirmé samedi avoir identifié l'auteur de l'attentat suicide et confirmé ses liens avec le groupe Etat islamique (EI), qui a revendiqué l'attaque. "Son nom était Saleh ben Abdulrahmane Saleh al-Ghishaami, de nationalité saoudienne. Il était recherché par les services de sécurité pour appartenance à une cellule terroriste et recevait des ordres de Daesh (acronyme arabe de l'EI) depuis l'étranger", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur diffusé par l'agence officielle SPA. Selon le communiqué du ministère de l'Intérieur, la cellule "a été découverte le mois dernier, et jusqu'à présent 26 de ses membres, tous Saoudiens, ont été arrêtés".