Après les États-Unis, Israël décide de se retirer de l'Unesco

  • A
  • A
Après les États-Unis, Israël décide de se retirer de l'Unesco
Israël a suivi les États-Unis dans leur décision de se retirer de l'Unesco.@ Alfredo ESTRELLA / AFP
Partagez sur :

Israël a engagé des procédures pour quitter l'Unesco, dans la foulée des États-Unis qui dénoncent de supposés "préjugés anti-israéliens" de l'organisation onusienne.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé jeudi qu'Israël avait engagé les procédures nécessaires en vue de son retrait de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), à la suite des États-Unis. "L'Unesco est devenue le théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver", a indiqué Benjamin Netanyahu dans un communiqué. 

Des "préjugés anti-israéliens". Les États-Unis ont annoncé jeudi leur retrait de l'Unesco au 31 décembre 2018, arguant de motifs financiers mais aussi des supposés "préjugés anti-israéliens" de l'organisation de l'ONU. La décision américaine est "courageuse et morale", a estimé le chef du gouvernement israélien, selon le communiqué. Ce dernier a donné instruction à son ministre des Affaires étrangères de préparer le retrait de l'État hébreu, qui était membre de l'organisation des Nations unies depuis 1949.