Après la Catalogne, Lombardie et Vénétie votent pour plus d'autonomie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les riches régions de la Lombardie et de la Vénétie ont voté dimanche pour demander davantage d'autonomie financière à leur gouvernement.

Alors que le fossé se creuse chaque jour un peu plus en Espagne entre le gouvernement et la Catalogne, un autre scrutin a pris dimanche une dimension bien particulière. En Italie, deux régions, la Lombardie et la Vénétie ont voté pour demander davantage d'autonomie à leur gouvernement. Pas de velléité d'indépendance donc, pour ces deux régions qui concentrent à elles seules un tiers des richesses du pays et réclament surtout plus d'autonomie financière. 

Une histoire de "gros sous". Ce référendum est surtout une histoire de gros sous : la Lombardie et la Vénétie sont parmi les régions les plus riches d'Italie et présentent un solde fiscal : elles donnent plus d'argent qu'elles n'en reçoivent de la part de l'État italien. Les gouverneurs de ces deux régions qui appartiennent au parti nationaliste la Ligue du Nord, voudraient conserver une partie de ces ressources pour gérer avec plus d'autonomie les transports les écoles ou encore les hôpitaux.

Un référendum consultatif organisé en accord avec la Constitution. Autre différence avec la Catalogne : ce référendum est consultatif, respecte la Constitution et se déroule avec l'accord du gouvernement. La clé de ce scrutin est réellement la participation. Les gouverneurs de ces deux régions ont besoin d'une large victoire du "oui", d'une forte mobilisation des électeurs pour avoir un poids, une légitimité populaire pour ensuite entamer des négociations avec le gouvernement et le parlement et obtenir plus d'autonomie.