Apple : dans les mails de Steve Jobs

  • A
  • A
Apple : dans les mails de Steve Jobs
Le patron d'Apple répondait personnellement à certains courriels.@ Capture écran Apple
Partagez sur :

Un ebook rassemble les courriels caustiques ou émouvants échangés entre Steve Jobs et des internautes.

Pour les accros de la marque à la pomme, l'adresse du mythique patron d'Apple n'était pas un secret. A la moindre interrogation, les internautes n'hésitaient pas à pianoter : sjobs@apple.com.

Phénomène rare, le patron d'Apple, mort le 5 octobre dernier, répondait personnellement aux courriers. Et les internautes n'hésitaient pas à publier ces échanges sur leurs blogs. Un journaliste de la chaîne américaine, CNN, Mark Milian, a compilé les emails dans un livre, sorti mardi sur Kindle (la liseuse commercialisée par Amazon) : "Letters to Steve : Inside the email Inbox of Apple's Steve Jobs". Il est vendu au prix de 2,99$.

Jobs fait le service après-vente

Celui dont la fortune était estimée à environ 7 milliards de dollars se transformait parfois en technicien du service après-vente. Malgré ses responsabilités et un agenda très chargé, le patron d'Apple prenait du temps pour les acheteurs de ses produits.

Un exemple : un étudiant de l'université de Berkeley réclame une compensation financière. L'iPad qu'il a commandé tarde à arriver. N'obtenant pas de réponse de la part du service technique, il décide de s'en remettre directement au patron. Steve Jobs, avec l'humour et la fermeté d'un PDG d'une multinationale, lui répond : " Désolé, on ne fait pas cadeau pour les produits en retard… Mais si ce n'est pas assez rapide pour vous, nous pouvons annuler votre commande et vous rembourser." Intentionnellement (ou pas), Steve Jobs laissera la mention : " Envoyé depuis mon iPad".

Un patron engagé

L'ancien patron de la deuxième capitalisation boursière à Wall Street était également connu pour son engagement politique. Déçu par la politique d'Obama "trop conciliante" selon lui, Steve Jobs aurait toutefois proposé d'aider à la campagne de réélection du président américain.

Régulièrement, des courriels faisaient référence à son engagement. Un internaute l'interroge sur la polémique lancée par un journaliste de la chaîne Fox News (connue pour sa proximité avec les républicains). "Beaucoup de publicitaires, comme Apple, ont abandonné la chaîne", s'était emporté cette figure de la télé américaine. Steve Jobs répond de façon lapidaire à l'internaute : "Nous n'avons jamais acheté de pubs sur Fox News". Autrement dit, nous ne le ferons jamais.

Un patron "humain"

Dès 2010, le ton des mails du patron d'Apple n'est plus le même. Il échange davantage sur la vie, la mort, la maladie avec ses cyber-interlocuteurs. Depuis 2004, un cancer du pancréas a été diagnostiqué chez le plus célèbre entrepreneur américain. Une maladie qui l'avait d'ailleurs obligé à quitter, le 24 août 2011, son poste de directeur général de l'entreprise.

Certains de ses messages traduisent ce nouveau rapport qu'il entretient avec la vie. Comme cette conversation avec James en avril 2010. Cet internaute le remercie d'aider un programme américain de dons d'organes. James raconte que "sa petite-amie est morte d'un mélanome" deux ans plus tôt. Rapidement, "Steve" prend son clavier : "De rien, tu n'as pas à me remercier James. Je suis désolé pour ta petite-amie. La vie est fragile".