Nucléaire iranien : le tour de force de Netanyahou

  • A
  • A
Nucléaire iranien : le tour de force de Netanyahou
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour Anthony Blinken, le n°2 de la diplomatie américaine, la visite controversée du Premier ministre israélien aux Etats-Unis peut avoir des conséquences sur sa relation avec Obama.

Le Premier ministre israélien joue la provocation, en s'exprimant mardi devant le Congrès américain sans y avoir été invité par le président Obama. Benjamin Netanyahou s'impose dans le débat sur le nucléaire iranien et jette ainsi un coup de froid sur les relations entre les Etats-Unis et Israël. Pourtant, selon Antony Blinken, cette visite n'aura pas de conséquences profondes sur la coopération entre les deux pays. Le numéro 2 de la diplomatie américaine, invité mardi d'Europe 1, pense en revanche qu'elle "peut avoir un effet corrosif" dans la relation entre les deux dirigeants politiques.

La relation n'a jamais été aussi étroite. Adversaire farouche du régime iranien, le Premier ministre israélien va plaider pour un maintien, voire un renforcement des sanctions internationales contre Téhéran. Au même moment, des diplomates américains, russes, chinois, britanniques, français, allemands et iraniens négocient âprement à Genève pour rétablir le dialogue. Une négociation dont est exclu Israël, qui vient taper du poing sur la table devant le Congrès américain. Malgré cette manœuvre politique, la coopération sécuritaire entre Israël et les Etats-Unis est excellente, affirme le secrétaire d'Etat adjoint Antony Blinken. "Depuis six ans, on n'a jamais vu une relation aussi étroite en ce qui concerne l'équipement militaire, le bouclier anti-missile, les échanges. Et cela ne changera pas", dit-il sur Europe 1.

Quand la politique entre en jeu… Pour autant, le diplomate américain regrette la méthode de Benjamin Netanyahou : "Ce qui est dommage, c'est la façon dont ce discours a été créé. Cela introduit la politique dans la relation entre Barack Obama et Benjamin Netanyahou. Et cela peut avoir un effet corrosif au niveau de la relation politique." Les discussions entre les deux dirigeants sont cependant fréquentes, assure le numéro 2 de la diplomatie : "Le président Obama a probablement passé plus de temps en réunion, au téléphone avec Netanyahou qu'avec n'importe quel autre leader dans le monde", a-t-il déclaré sur Europe1. Ce qui n'empêche pas les dissensions : "Il y a des moments d'accord importants et des moments de désaccord, surtout au niveau tactique. C'est dans la nature des choses et j'imagine que cela continuera durant les deux dernières années de l'administration Obama". Antony Blinken le promet, brouille ou pas, "l'engagement des Etats-Unis pour la sécurité d'Israël ne changera pas".

>> Réécoutez l'interview intégrale de Thomas Sotto avec Antony Blinken : 



Antony Blinken : "Il y a un climat de peur en...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Spectaculaire brouille entre les Etats-Unis et Israël

>> LIRE AUSSI - Pourquoi Netanyahou a demandé des élections anticipées

>> LIRE AUSSI - Peut-on se passer de l'Iran contre l'Etat islamique ?