Anonymous vise des extrémistes religieux

  • A
  • A
Anonymous vise des extrémistes religieux
@ REUTERS
Partagez sur :

Le groupe homophobe "Westboro Baptist Church" a été hacké par les pirates du Web.

Cette "église" avait déjà manifesté aux funérailles des victimes du Sida et à celles de la tuerie de Tucson en Arizona. Seulement quelques heures après la fusillade de Newtown, qui a fait 26 morts, Shirley Phelps-Roper, la porte parole de la très controversée et homophobe, Westboro Baptist Church (WBC) a publié un tweet offensant à l'égard des victimes : "Westboro va manifester devant l'école Sandy Hook pour glorifier le jugement de Dieu et son œuvre".

Le groupe de pirates Anonymous, qui considère WBC comme un groupe "haineux", a immédiatement réagi. Il a d'abord publié une vidéo dans laquelle elle annonce la "destruction" du groupe précisant qu'elle ne laissera pas "pervertir les esprits" des Américains.

Le site Web hacké

Puis, les Anonymous ont publié ce week-end la liste des noms, des e-mails et des numéros de téléphone des membres de cette organisation religieuse. "Chers administrateur du site de la WBC, vous devriez mieux sécuriser les informations confidentielles de vos membres…", a lancé Anonymous. Le compte Twitter de Shirley Phelps-Roper, la porte-parole, ainsi que le site de WBC ont été hackés. Ces attaques ont été revendiquées par l'organisation de pirates informatiques.

Une pétition sur "We the people"

we the people WBC 930-620

© Capture

Enfin, Anonymous a également invité ses partisans à signer la pétition diffusée sur le site de la Maison-Blanche, "We the People". Ce site permet d'interroger le gouvernement sur des mesures précises et de recevoir une réponse si le seuil des 25.000 signatures est dépassé en un mois.

La pétition demande précisément à l'exécutif d'enquêter sur l'exemption de taxe du WBC au titre qu'il s'agit d'une organisation religieuse.