Anne Frank baptisée par des Mormons

  • A
  • A
Anne Frank baptisée par des Mormons
D'après une ex-Mormone, Anne Frank a déjà baptisée au moins neuf fois dans le passé.@ REUTERS
Partagez sur :

Le baptême posthume de victimes de la Shoah fait régulièrement scandale aux Etats-Unis.

Voilà des années que l'Eglise mormone et ses baptêmes posthumes font régulièrement polémique aux Etats-Unis. Cette semaine, la controverse a pris une nouvelle dimension avec l'annonce du baptême d'Anne Frank. La plus célèbre victime de l'Holocauste aurait été baptisée d'office samedi dernier au cours d'une cérémonie menée dans un temple mormon de la République dominicaine.

200 millions de baptêmes posthumes

C'est une ancienne Mormone, désormais en guerre contre les baptêmes posthumes, Helen Radkey, qui a annoncé la nouvelle, relate le New York Daily. La pratique est une vieille tradition : 200 millions de défunts auraient ainsi été baptisés par les Mormons selon les propres chiffres de la communauté livrés au New Yorker.

Ces baptêmes "par procuration", menés sans le consentement des intéressés ou de leurs familles, se veulent des tentatives de salut des âmes, une "chance de rejoindre l'église dans leur autre vie".

Une pléiade de disparus célèbres ont déjà eu droit à un tel "baptême pour la mort" par des membres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Ce serait le cas de figures aussi diverses que Jeanne d'Arc, Charlie Chaplin, Marilyn Monroe, Buddha, la mère de Barack Obama, William Shakespeare, Elvis Presley, les papes et même Jésus Christ ou encore Adolf Hitler.

Une offense aux victimes de la Shoah

Mais, à l'instar des baptêmes de toutes les victimes juives du nazisme, le cas d'Anne Frank _ déjà baptisée de la sorte au moins neuf fois dans le passé selon Helen Radkey _ choque particulièrement. La communauté juive juge ces pratiques offensantes envers des victimes exterminées précisément à cause de leur confession juive.

Dès les années 90, des associations juives avaient protesté contre l'inscription de milliers de victimes de la Shoah sur les registres mormons. En 1995, un accord prévoyant l'interdiction de tout baptême de juifs décédés dans les camps nazis avait même été conclu.

L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours semble dépassée par l'ampleur du phénomène : la semaine dernière, l'annonce du baptême des parents du célèbre juif chasseur de nazis Simon Wiesenthal avait déjà fait scandale. L'Eglise avait alors présenté ses excuses.

Élie Wiesel interpelle le candidat Mitt Romney, Mormon

L'Eglise mormone assure tout faire pour mettre un terme à ces pratiques. Elle a d'ailleurs condamné, dès mardi, le baptême d'Anne Frank en assurant envisager des mesures disciplinaires contre ce qu'elle considère comme une violation de son règlement.

Un peu plus tôt en février, le Prix Nobel Élie Wiesel, rescapé des camps de la mort, découvrait via le Huffington Post, que son nom était en lice pour un baptême posthume. Scandalisé, l'écrivain avait aussitôt interpellé le candidat républicain à la présidentielle Mitt Romney, lui-même Mormon, en l'invitant à "parler à son Eglise pour arrêter les baptêmes posthumes de Juifs".