Ann, l’atout cœur de Mitt Romney

  • A
  • A
Ann, l’atout cœur de Mitt Romney
"Vous verrez que mon discours vient du coeur" a prévénu Ann Romney, la compagne du candidat républicain à l'élection présidentielle américaine.@ REUTERS
Partagez sur :

L’épouse du candidat républicain, officiellement investi cette nuit, est montée au créneau mardi soir.

La convention républicaine est entrée mardi dans le vif du sujet à Tampa. Mitt Romney a été officiellement adoubé candidat du parti pour affronter Barack Obama en novembre. Pour montrer au pays qu’il est l’homme de la situation pour diriger le pays, Mitt Romney s'appuie sur sa femme, Ann, qui a prononcé mardi soir un discours destiné à réchauffer l’image du candidat républicain, "l'homme dont l'Amérique a besoin".

Ann Romney a parlé "avec son coeur" :

"Je veux vous parler avec mon coeur"

Dans ce qui était l’un des discours les plus attendus de la convention républicaine, Ann Romney a eu à à coeur de montrer un côté plus humain de Mitt Romney qui selon tous les sondages souffre d'un sérieux handicap à ce sujet auprès des Américains. Vêtue d'une robe rouge, elle a parlé de ce mari épousé il y a 43 ans et qui la fait "toujours rire", un homme "chaleureux, aimant et patient".

28.06 Ann Romney 930x620

© Reuters

"Ce soir je veux vous parler d'amour, pas de politique ou du parti", a-t-elle lancé sous les applaudissements. Elle a aussi pris soin de s'adresser aux femmes américaines, "aux mères célibataires, mariées, veuves, qui tiennent ce pays ensemble". "Vous êtes le meilleur de ce pays,  vous êtes l'espoir de ce pays", leur a-t-elle assuré, avant d'être rejointe sur scène par son mari pour un sobre baiser.

Des gâteaux pour les journalistes

Pour séduire les observateurs, l’épouse de Mitt Romney avait quoi qu’il en soit mis les petits plats dans les grands. Dans l’avion qui l’amenait à Tampa, elle est venue à la rencontre des journalistes, tout sourire, à l'arrière de l'appareil. "J'ai fait des gâteaux, ils sont frais", a-t-elle affirmé, en les offrant aux journalistes à quelques heures de ce qui est, pour elle, le discours le plus important de sa vie.

"C'est une recette de ma grand-mère", a ajouté Ann Romney en précisant l'avoir un peu améliorée pour qu'ils soient plus "tendres". Une recette qu’elle s’est vraisemblablement appliquée à suivre à la lettre pour dresser de son mari un portrait aux petits oignons.

"Le plus drôle", a poursuivi Ann Romney devant la presse, "c'est que Stuart Stevens me conseille sur la manière dont je dois m'habiller ce soir". Pas sûr que le stratège de la campagne Romney n'apprécie...