Ankara menace de priver 130 "fugitifs" de la nationalité turque

  • A
  • A
Ankara menace de priver 130 "fugitifs" de la nationalité turque
Le prédicateur Fethullah Gülen est concerné par cette mesure bien qu'il nie toujours toute implication dans le coup d'État. @ AFP
Partagez sur :

Le prédicateur Fethullah Gülen est concerné par cette mesure bien qu'il nie toujours toute implication dans le coup d'État. 

Le ministère turc de l'Intérieur a fait savoir lundi que 130 personnes recherchées pour des activités politiques illégales, dont le prédicateur Fethullah Gülen, seraient déchues de la nationalité si elles ne regagnent pas le pays d'ici trois mois.

Outre Gülen, auquel Ankara impute le coup d'État manqué du 15 juillet, Faysal Sariyildiz et Tugba Hezer, députés du Parti démocratique des peuples (HDP), formation pro-kurdes, figurent sur la liste, tout comme Ozdal Ucer, ancien parlementaire du même mouvement. Fethullah Gülen vit en exil aux États-Unis depuis 1999. Il nie toute implication dans le coup d'Etat.

150.000 fonctionnaires arrêtés. Depuis le 15 juillet, 50.000 personnes ont été arrêtées et 150.000 fonctionnairesmilitaires ou policiers limogés. Une douzaine de députés du HDP, accusés de complicité avec les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont également été placés en détention. Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag, coprésidents du mouvement, sont eux aussi sous les verrous. Le HDP nie tout lien avec le PKK.