Angleterre : l'ex-entraîneur Barry Bennell, soupçonné de pédophilie, plaide non coupable

  • A
  • A
Angleterre : l'ex-entraîneur Barry Bennell, soupçonné de pédophilie, plaide non coupable
Barry Bennell est accusé de pédophilie sur mineurs. @ JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :

A l'ouverture de son procès lundi, l'ancien entraîneur Barry Bennell a plaidé non coupable à la lecture des chefs d'accusations pour agressions sexuelles sur mineur.

L'ancien entraîneur de football anglais Barry Bennell a nié avoir agressé sexuellement un mineur de moins de 16 ans dans les années 1980 lors de l'ouverture de son procès lundi. Barry Bennell, 63 ans, qui a comparu par visio-conférence depuis la prison de Woodhill où il est détenu, a répondu "non coupable" à la lecture des huit chefs d'accusations devant le tribunal de Chester Crown Court, au nord-est de l'Angleterre. Les chefs d'accusations pour des agressions sexuelles sur mineur concernant tous la même victime présumée, âgée de moins de 16 ans à l'époque où les agressions auraient été commises, entre 1981 et 1986.

Maintien en détention. La détention provisoire de Barry Bennell a été prolongée jusqu'à sa prochaine comparution en mars. La victime présumée souhaite continuer à garder l'anonymat et les médias n'ont donc pas le droit de rapporter son identité, a précisé le procureur. Barry Bennell a entraîné des jeunes dans plusieurs clubs anglais dont celui de Crewe Alexandra (aujourd'hui en 4e division), Manchester City et Stoke City. Un scandale de pédophilie dans le football anglais a éclaté à la mi-novembre après des révélations d'un ancien joueur du club de Crewe Alexandra qui a raconté son calvaire dans le quotidien The Guardian.

Une vingtaine de joueurs accusent. Depuis, plus de vingt joueurs, parmi lesquels des anciens internationaux, ont pris la parole pour raconter qu'ils avaient été agressés sexuellement par un entraîneur ou un recruteur lorsqu'ils étaient enfants. La Fédération anglaise (FA) et les clubs sont accusés d'avoir couvert pendant des décennies ces actes de pédophilie. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes par Scotland Yard, mais aussi dans les régions de Londres, Manchester, Cambridge, Birmingham, Liverpool, Norwich, Newcastle, en Écosse et dans les Galles du Nord.