Angelina Jolie a subi "une double mastectomie"

  • A
  • A
Angelina Jolie a subi "une double mastectomie"
L'actrie Angelina Jolie a révélé mardi avoir subi une mastectomie préventive.@ REUTERS
Partagez sur :

L’actrice a révélé avoir subi une ablation des seins car elle avait un fort risque de cancer.

L’info. Porteuse d’un gène défectueux, elle a préféré prendre les devants. L’actrice américaine Angelina Jolie, 37 ans, a révélé mardi avoir subi une double mastectomie à titre préventif, car elle présentait un risque très élevé de cancer du sein et des ovaires. Une décision qu’elle explique dans le New York Times, dans une tribune intitulée "Mon choix médical".

Un gène défectueux. Angelina Jolie, la compagne de Brad Pitt, explique que sa mère est morte d’un cancer à l’âge de 56 ans et qu’elle avait un risque très important de développer elle aussi un cancer du sein, car elle porte un gène défectueux baptisé BRCA1. "Mes médecins estimaient que j’avais 87% de risque de développer un cancer du sein et 50% de risque d’avoir un cancer des ovaires", explique l’actrice. "Quand j’ai su quelle était ma situation, j’ai décidé de prendre les devants et de minimiser les risques autant que possible", écrit-elle. La comédienne, mère de six enfants, dont trois adoptés, indique avoir voulu "commencer par les seins", car le risque de cancer du sein était plus élevé et l’opération "plus complexe".

Une opération longue. Angelina Jolie décrit un processus nécessitant trois mois de procédures médicales, terminé le 27 avril. L’actrice a subi une première opération le 2 février, puis une autre, plus lourde, d’ablation des tissus mammaires, deux semaines plus tard. "L’opération peut durer jusqu’à huit heures", indique-t-elle, ajoutant "quelques jours après, vous pouvez reprendre une vie normale". Neuf semaines plus tard, elle a subi une dernière opération, de reconstruction cette fois. Désormais, ses risques de développer un cancer du sein ne sont plus que de 5%, précise-t-elle.

> A LIRE AUSSI : Cancer : où en êtes-vous avec les idées reçues ?

"Je ne me sens pas moins femme". L’actrice souligne qu’elle peut maintenant dire à ses enfants "qu’ils n’ont plus à avoir peur de [la] perdre en raison d’un cancer du sein". Elle assure aussi qu’elle "ne se sent pas moins femme". "J’ai fait un choix fort, qui ne diminue en rien ma féminité", insiste-t-elle, expliquant avoir voulu raconter son histoire pour inciter d’autres femmes à subir des tests médicaux et pour faire connaître cette opération préventive.

Une Miss américaine avant elle. Angelina Jolie n’est pas la seule personnalité à rendre publique une telle décision : l’année dernière, une candidate de Miss America, Allyn Rose, s’était expliquée sur ses intentions dans les médias. La jeune femme du Maryland, âgée de 24 ans, a raconté en novembre au Washington Post que sa mère avait été emportée par un cancer du sein et que des tests médicaux avaient révélé qu’elle avait un fort risque de développer un cancer elle aussi. Allyn Rose a donc décidé de subir une mastectomie et d’en parler pour inciter d’autres femmes à faire de même.