Angela Merkel réélue chancelière d'Allemagne

  • A
  • A
Angela Merkel réélue chancelière d'Allemagne
@ Reuters
Partagez sur :

La conservatrice a été élue mardi à une écrasante majorité pour la troisième fois par les députés.

Près de trois mois après les législatives allemandes, la conservatrice Angela Merkel a été réélue chancelière mardi par les députés pour un troisième mandat de quatre ans, à la tête d'une "grande coalition" avec les sociaux-démocrates. Angela Merkel, 59 ans, qui dirige depuis 2005 la première puissance économique européenne et était arrivée en tête des législatives du 22 septembre, a rassemblé comme prévu une écrasante majorité lors d'un vote à bulletins secrets au Bundestag. Elle a obtenu 462 voix sur 621 votants, alors que sa nouvelle majorité réunissant conservateurs (CDU/CSU) et sociaux-démocrates (SPD) compte 504 sièges sur un total de 631. Elle a obtenu 74% des suffrages exprimés.

"Je vous remercie pour la confiance accordée". "J'accepte le vote et je vous remercie pour la confiance accordée", a déclaré Angela Merkel, juste après l'annonce des résultats. Vêtue d'un tailleur-pantalon noir, Angela Merkel, sourire retenu, a reçu un bouquet de fleurs dont elle s'est rapidement débarrassé, avant de se rendre chez le président fédéral, Joachim Gauck, qui l'a officiellement nommée chancelière. Elle devait ensuite revenir au Bundestag prêter serment.

Trois mois avant de voir un nouveau gouvernement. Juste avant le début du vote, les députés avaient respecté une minute de silence en mémoire de l'ancien président sud-africain et icône de la lutte anti-apartheid, Nelson Mandela, mort le 5 décembre. L'Union chrétienne-démocrate CDU et sa branche bavaroise CSU, comptent ensemble 311 sièges à l'issue des élections du 22 septembre, et le Parti social-démocrate (SPD), avec qui elle a conclu un accord de coalition, 193 sièges. Il aura fallu près de trois mois --un record-- pour mettre sur pied le nouveau gouvernement de la première économie européenne.

sur le même sujet

L'INFO - L’Allemagne se met d’accord pour une "grande coalition"

ESPIONNAGE - Merkel sur écoute ?

ÉLECTION - Qui y gagne, qui y perd ?