Angela Merkel promet que l'attentat de Berlin "sera puni avec toute la fermeté de nos lois"

  • A
  • A
Angela Merkel promet que l'attentat de Berlin "sera puni avec toute la fermeté de nos lois"
Angela Merkel a confirmé que l'attaque à Berlin était un "attentat terroriste".@ John MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

La chancelière allemande promet que l'attentat de Berlin "sera puni avec toute la fermeté de nos lois".

La chancelière allemande Angela Merkel a qualifié mardi d'"attentat terroriste" l'attaque au camion-bélier la veille sur un marché de Noël de Berlin et indiqué que son auteur était probablement un demandeur d'asile.

"Ce serait particulièrement odieux pour tous ces Allemands..." "Je sais que cela serait pour nous particulièrement difficile à supporter s'il se confirme que cet acte a été commis par une personne qui a demandé à l'Allemagne protection et asile", a-t-elle déclaré à la presse dans sa première réaction depuis le carnage de la veille qui a fait 12 morts. "Ce serait particulièrement odieux pour tous ces Allemands qui sont engagés jour après jour pour aider les réfugiés et pour tous ces gens qui ont besoin de notre protection chaque jour et s'efforcent de s'intégrer", a-t-elle dit.

L'auteur de l'attentat serait un demandeur d'asile. Angela Merkel, qui s'est dit "horrifiée, choquée et très triste", a ainsi confirmé implicitement que le suspect arrêté la veille peu après les faits était un demandeur d'asile. Selon des médias allemands, il serait pakistanais ou afghan et serait arrivé en Allemagne cette année. La chancelière a promis que la lumière sera "faite sur chaque détail, et que (le crime) sera puni avec toute la fermeté de nos lois". Le quotidien allemand Die Welt a annoncé que l'auteur de ce carnage avait bénéficié d'une autorisation de séjour en juin 2016.

Un coup dur pour sa politique d'immigration. Elle risque cependant de devoir faire face à une nouvelle salve de critiques au sujet de sa politique d'immigration généreuse. Les populistes de droite en particulier estiment qu'elle a mis en danger son pays en l'ouvrant en 2015 à près de 900.000 réfugiés fuyant la guerre et la misère, originaires pour l'essentiel du monde musulman. Environ 300.000 personnes supplémentaires sont arrivées en 2016. Angela Merkel a par ailleurs indiqué qu'elle se rendrait dans l'après-midi sur les lieux de l'attaque, un marché de Noël au pied de l'un des monuments les plus célèbres de Berlin.