Andy Warhol et... la crise irlandaise

  • A
  • A
Andy Warhol et... la crise irlandaise
@ Christie's
Partagez sur :

L'Etat irlandais va mettre aux enchères plusieurs tableaux saisis pendant la crise.

Conséquence inattendue de la crise en Irlande, des tableaux saisis par l'Etat vont être mis aux enchères par la maison de ventes Christie's. 14 tableaux au total, dont un d'Andy Warhol, qui appartenaient à un magnat de l'immobilier irlandais qui a fait faillite, seront vendus en novembre à Londres et à New York.

Des collections d'art à la crise

Derek Quinlan était "l'homme connu pour son don à repérer les bonnes affaires au bon moment", selon le magazine irlandais Business & Finance. Dans ses appartements de Dublin en Irlande et de Canary Wharf, un quartier de Londres, il profitait de ses collections d'art. Malheureusement pour lui, ce temps est révolu. La crise immobilière et financière irlandaise est passée par là...

En 2008, la bulle spéculative immobilière éclate. Derek Quinlan fait alors faillite et l'Etat saisit ses tableaux. Les 14 oeuvres sont alors confiées à la NAMA, la banque créée par Dublin pour débarrasser les banques du pays de leurs actifs "pourris" et gérer des biens saisis. Andy Warhol mais aussi William Scott ou encore Jack Butler Yeats se retrouvent dans ses coffres.

Le dollar sous le marteau

Ironie de l'histoire, le tableau de Warhol qui sera soumis au marteau du commissaire-priseur est Dollar Sign, qui représente le symbole du dollar. Et celui de Butler Yeats représente un homme faisant ses comptes. L'ensemble de la collection a été estimé entre 1,7 et 2,2 millions d'euros. Le Dollar Sign a été estimé à 439.000 euros mais pourrait être vendu au-delà de 585.000 euros, indiquent les spécialistes.