Ambassade d'Indonésie : les suspects recherchés

  • A
  • A
Ambassade d'Indonésie : les suspects recherchés
@ CAPTURE GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

INFO E1 - Les trois hommes interpellés mercredi matin devraient être relâchés.

Une bombe artisanale a explosé tôt mercredi matin devant l'ambassade d'Indonésie à Paris. Aucun blessé n'est à déplorer, mais d'importants dégâts ont été constatés, a-t-on appris grâce au téléphone rouge d'Europe 1.

La bombe, qui contenait des boulons et de la mitraille, a explosé vers 5h15. Elle a détruit deux véhicules et en a endommagé une quinzaine d'autres aux abords des rues Cortambert et Nicolo, dans le XVIe arrondissement. Plusieurs impacts sont visibles sur la façade de l'ambassade indonésienne et plusieurs vitres d'immeubles mitoyens sont également endommagées.

Interpellés dans le Xe arrondissement

Selon les informations obtenues par Europe 1, une gardienne d'immeuble aurait aperçu un sac abandonné contenant une bombonne de gaz quelques minutes avant l'explosion. Elle a ensuite vu trois hommes monter à bord d'un véhicule.

Grâce à son appel, la police a rapidement pu interpeller des hommes circulant à bord d'un véhicule correspondant au signalement dans le Xe arrondissement de Paris, vers 5h40. Ils ont été interrogés par la section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris mais n'auraient pas le profil de poseurs de bombes. Ils devraient être relâchés prochainement et les trois hommes signalés par la gardienne sont donc toujours recherchés. 

Selon les informations d'Europe 1, un homme sur son scooter s'est arrêté à proximité du sac contenant la bombonne. Il l'a saisi mais l'a rapidement relâché avant que la bombe n'explose.

Pas de revendication

ambassade indonesie, bombe, explosion

© MAXPPP

Aucun message de revendication n'a pour l'instant été trouvé sur les lieux. La section anti-terroriste de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne devrait être saisi de cette affaire.

Sur place, d'importants effectifs de police étaient engagés avec des pompiers et bloquaient tous les accès à la rue. Des services de déminage étaient également sur les lieux. Interrogés, plusieurs riverains ont fait référence à un événement comparable survenu en 2004 (photo ci-contre). Un engin explosif avait été déposé sous le drapeau indonésien, faisant quelques blessés légers.