Amarrage réussi de la navette Atlantis

  • A
  • A
Amarrage réussi de la navette Atlantis
@ REUTERS
Partagez sur :

La navette américaine Atlantis a rallié dimanche la Station spatiale internationale (ISS).

La der des der pour Atlantis. La navette américaine a été lancée vendredi du Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral, en Floride. Le commandant d'Atlantis, Ken Ham, a arrimé la navette dimanche à l'ISS, opération réalisée à une vitesse de croisière de 28.165 km/h.

Après Atlantis… Soyouz

La dernière mission spatiale d’Atlantis va durer douze jours, dont sept amarrés à l'ISS. La navette et son équipage livreront plus de 12 tonnes d'équipements, des batteries pour la Station, des vivres et des expériences scientifiques. Parmi l'un des tout derniers éléments de l'ISS et le plus gros transporté par l’Atlantis : le module russe Rassvet ou MRM-1 qui pèse cinq tonnes à vide et mesure six mètres de longueur pour un diamètre de 2,23 mètres. Il sera dédié à l'accostage des vaisseaux russes Soyouz et Progress ainsi qu'au stockage.

Après ce dernier vol de l’Atlantis, il ne restera plus que deux lancements pour la NASA : celui de Discovery en septembre et d'Endeavour fin novembre avant que les orbiteurs soit définitivement cloués au sol après 30 ans de bons et loyaux services. Après la fin des navettes, les Etats-Unis dépendront ensuite des Soyouz russes pour acheminer leurs astronautes à la Station, jusqu'à ce qu'un lanceur américain soit prêt à prendre la relève vers 2015.

De son côté, l’ISS est bientôt achevé. La construction de ce projet de cent milliards de dollars avait débutée en 1998. Seize pays y participent, mais l’ISS est surtout financé par les Etats-Unis.