Allemagne : un possible piratage bloque Internet pour près d'un million de foyers

  • A
  • A
Allemagne : un possible piratage bloque Internet pour près d'un million de foyers
Les foyers touchés par cette panne ne sont pas concentrés sur une même zone géographique ou dans les grandes villes en particulier.@ AFP
Partagez sur :

Sur les 20 millions d'abonnés fixes que compte Deutsche Telekom, quelque 900.000 foyers ont connu des difficultés de connexion à Internet, à la téléphonie fixe et/ou à la télévision depuis dimanche.

Jusqu'à 900.000 foyers en Allemagne, clients de l'opérateur Deutsche Telekom, rencontraient d'importants problèmes d'accès à Internet à cause d'une possible attaque informatique, a indiqué lundi le groupe allemand.

Sans doute un logiciel malveillant. Les difficultés de connexion à Internet, à la téléphonie fixe et/ou à la télévision ont commencé dimanche après-midi pour environ 900.000 foyers sur les 20 millions d'abonnés fixes de Deutsche Telekom et se poursuivaient lundi matin pour une partie d'entre eux. "Nous partons du principe qu'il y a eu une intervention extérieure sur les routeurs", a indiqué un porte-parole de Deutsche Telekom, précisant qu'il s'agirait "visiblement" d'un logiciel malveillant rendant impossible la liaison du routeur avec le réseau de l'opérateur.

Flou général. "Nous cherchons encore à savoir quels routeurs exactement sont touchés", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'y avait pas "d'image claire" du problème. Des foyers ont eu des difficultés temporaires d'accès Internet, d'autres ont plutôt souffert d'une qualité d'accès fluctuante, tandis que chez certains, rien ne marchait. L'opérateur précise que des spécialistes de Deutsche Telekom ainsi que des fabricants des routeurs "ont déjà travaillé toute la nuit à la recherche d'une solution". Il est pour le moment recommandé de débrancher et rebrancher son routeur.

Dans tout le pays. Deutsche Telekom précise que les foyers touchés par cette panne ne sont pas concentrés sur une même zone géographique ou dans les grandes villes en particulier. Aucun élément sur l'origine de cette possible cyber-attaque n'a pour l'heure été dévoilé.

Les renseignements allemands ont accusé cette année les services secrets russes de mener des campagnes internationales de cyberattaques à des fins d'espionnage et de sabotage. En Allemagne, la chambre basse du parlement (Bundestag) et des partis politiques ont notamment été visés. La chancelière allemande Angela Merkel avait aussi jugé en novembre que la Russie, via des cyberattaques ou des actions de désinformation, pourrait tenter d'influencer les législatives de 2017 dans son pays.