Allemagne : Merkel lève son opposition de principe au mariage gay

  • A
  • A
Allemagne : Merkel lève son opposition de principe au mariage gay
@ Tobias SCHWARZ / AFP
Partagez sur :

Jusqu'ici opposée aux unions homosexuelles, la chancelière a ouvert la voie à une légalisation. 

Angela Merkel a levé lundi soir son opposition de principe au mariage gay en Allemagne, au moment où son parti conservateur est sous pression croissante sur ce sujet avant les élections législatives de septembre.

Dans une interview accordée dans la soirée au magazine féminin Brigitte, organisée en direct dans un théâtre de Berlin, la chancelière s'est dite ouverte pour la première fois à un vote "en conscience" des députés allemands sur le mariage entre personnes du même sexe.

Changement de cap significatif. "Je souhaite orienter la discussion dans une direction qui relève de la décision de conscience, plutôt que de vouloir imposer quoi que ce soit", a-t-elle déclaré. Il s'agit d'un changement significatif de la position de la chancelière, qui en 2013 s'y était opposé en exprimant des craintes pour "le bien des enfants" de couples homosexuels mariés.

Jusqu'ici, son parti démocrate-chrétien (CDU) s'est opposé à la légalisation du mariage gay, pour ne pas froisser la frange la plus conservatrice de son électorat et ne pas entrer en conflit avec son allié bavarois, l'Union chrétienne-sociale (CSU), très traditionaliste sur les questions de société.

La voie vers une légalisation. En se prononçant en faveur d'un libre choix des députés de sa formation, Angela Merkel ouvre la voie à une légalisation au cours de la prochaine législature. Car, selon les médias allemands, en pareil cas de figure un vote positif est acquis : une partie des députés CDU y sont favorables et leurs voix viendraient s'ajouter à celles de tous les autres partis actuellement représentés au Bundestag, qui font campagne en faveur du mariage gay.

Selon l'agence de presse DPA, Angela Merkel a pris soin de se mettre d'accord avec le président de la CSU, Horst Seehofer, sur ce virage en faveur du libre choix des députés. La CDU et la CSU doivent présenter lundi prochain leur programme commun en vue des législatives du 24 septembre et la pression sur le sujet du mariage gay grimpe en Allemagne.