Allemagne : le forcené était entraîné

  • A
  • A
Allemagne : le forcené était entraîné
@ REUTERS
Partagez sur :

Le français qui a tué quatre personnes avant de se suicider fréquentait un club de tir.

Plusieurs questions entourent toujours le quadruple meurtre commis par un quinquagénaire alsacien - qui s'est ensuite suicidé - à Karlsruhe mercredi. Et notamment une : comment Bernard Koltz s'est procuré l'arme automatique, les deux pistolets et la grenade factice retrouvés dans l'appartement  ? Un petit arsenal détenu illégalement.

Inscrit dans un club de tir

En remontant le passé du quinquagénaire, les enquêteurs ont constaté qu'il n'était pas novice en matière de tir. Originaire de Soufflenheim, dans le Bas-Rhin, Bernard Koltz a été inscrit dans un club de tire entre 1997 et 1999 dans un village voisin, rapporte Le Parisien.

"Il n'a jamais été excessif. Je crois qu'il tirait souvent à la 22 long rifle. il avait acheté un pistolet mais il l'avait revendu en quittant le club", témoigne dans le quotidien le président du club.

"Sympathique et poli"

Dans sa commune d'origine, il n'avait laissé aucun souvenir particulier. "Ce nom ne me dit rien, c'est sans doute qu'il s'était tenu à carreau", juge le maire. A cette époque, il vivait avec son ex-compagne et sa fille. Un voisin se souvient de quelqu'un de "sympathique et poli", tandis que la nouvelle propriétaire se souvient d'un homme qui "avait l'air tout à fait normal".

Une image loin de celle de l'homme qui a tué les quatre personnes qui sont venues à sa rencontre dans son appartement, alors qu'il devait en être expulsé. Les quatre allemands - un huissier, un serrurier, le nouveau propriétaire et la compagne - ont "sommairement été exécutés" par le meurtrier, qui avait "tout programmé", de la prise d'otages aux meurtres.