Allemagne : la ministre, les voleurs et la Mercedes

  • A
  • A
Allemagne : la ministre, les voleurs et la Mercedes
Partagez sur :

La ministre de la Santé allemande s'est fait voler sa voiture de fonction, lors de ses vacances, dans le sud de l'Espagne.

Une ministre peut-elle bénéficier de sa voiture avec chauffeur pendant ses vacances, si elle doit effectuer des interventions professionnelles ? La découverte du vol de la Mercedes Classe S de la ministre de la Santé allemande, la sociale-démocrate Ulla Schmidt, en Espagne, prenait lundi la dimension d'une affaire d’Etat à Berlin. A tel point que la très sérieuse conférence de presse du gouvernement allemand y aura été presque intégralement consacrée, lundi.

Objet du scandale : les 2.653 kilomètres parcourus par le chauffeur de la ministre, entre Berlin et Alicante, dans le sud-est de l'Espagne, à quelques kilomètres du lieu de résidence de la ministre. La ministre n’a pas voyagé dans sa voiture de fonction mais en avion, et justifie le trajet d’environ 24 heures et qui a englouti 700 litres de carburant par des "obligations professionnelles" effectuées pendant ses vacances.

Ces raisons n’ont pas convaincu la CDU, le parti d’Angela Merkel, qui inclut, dans son gouvernement, des ministres sociaux-démocrates. Ulla Schmidt a "scandaleusement dilapidé l'argent des contribuables en faisant traverser toute l'Europe à sa limousine de fonction et à son chauffeur", tonne ainsi le responsable des questions budgétaires au sein du parti, Georg Schirmbeck. La Fédération des contribuables, un puissant groupe de pression, réclame les explications de la ministre.

Ironie de l'histoire : le trajet serait aucun doute restés ignoré si le véhicule n'avait pas été dérobé, après que des voleurs se sont emparé des clés du véhicule, en cambriolant l’appartement du chauffeur de la ministre. En 2002, plusieurs députés avaient quitté leurs fonctions après avoir utilisé à des fins privées des primes aériennes accumulées lors de déplacements professionnels.