Allemagne : "l'affaire du gâteau-pénis", un sale coup pour les néo-nazis

  • A
  • A
Allemagne : "l'affaire du gâteau-pénis", un sale coup pour les néo-nazis
Le gâteau proposé à la soirée d'anniversaire@ Capture d'écran
Partagez sur :

GÊNANT - Le numéro 2 du parti néo-nazi a été contraint à la démission après avoir été surpris dans une soirée un peu spéciale, en compagnie d’une ancienne actrice porno.

L’INFO. Réveil difficile pour l’extrême-droite allemande. Le parti néo-nazi, le NPD, vient de perdre son numéro deux après une affaire sulfureuse. Peter Marx, ancien secrétaire général, a démissionné de son poste dimanche, après la publication de photos le montrant visiblement heureux et détendu à un anniversaire de bon goût : les invités ont pu déguster un gâteau en forme … de pénis.



Un gâteau et des bougies-magiques. Connues dans la presse allemande sous le nom "d’affaire du gâteau-pénis", les révélations embarrassent le parti en pleine année électorale. L’hésitation du président du NPD, Udo Pastörs, à limoger son second n’a pas joué en sa faveur. Les photos de Peter Marx en compagnie de deux jeunes femmes, avec quelques bougies-magiques, sont "dégoûtantes", a déclaré le chef des néo-nazis.

Néo nazi allemand

© Capture d'écran

Pour ajouter à l’embarras, à cette petite sauterie se trouvait également une ancienne actrice porno, Ina Groll, alias Kitty Blair. Proche du parti sans en être directement membre, la jeune femme a récemment subi les attaques de militants, lorsque ceux-ci ont découvert qu’elle avait couché avec un acteur noir dans un de ses films.

Néo nazi allemand

© Capture d'écran

Forte tête. S’il a donné sa démission, Peter Marx n’admet aucune faute et refuse de se laisser dicter sa conduite. « Je ne vais pas me laisser interdire d’avoir des contacts avec telle ou telle personne », a-t-il déclaré. Mais son ancien ami, le président du parti, regrette, par le biais de son porte-parole, que « notre parti [soit] devenu un panier de crabes plein d’intrigants et d’hypocrites, qui ne se distinguent plus beaucoup des autres partis ».

Le NPD, qui est récemment passé très près de l’interdiction, devra batailler dur pour les élections européennes et locales qui se profilent.