Allemagne : Emmanuel Macron retrouve Angela Merkel à Francfort pour célébrer le livre

  • A
  • A
Allemagne : Emmanuel Macron retrouve Angela Merkel à Francfort pour célébrer le livre
Angela Merkel et Emmanuel Macron ouvriront ensemble la foire aux livres de Francfort (image d'illustration) @ JANEK SKARZYNSKI / AFP
Partagez sur :

Chacun pris par des enjeux de politique interne, Emmanuel Macron et Angela Merkel se retrouveront mardi à la foire du livre de Francfort au cours de laquelle ils auront un court entretien bilatéral.

Emmanuel Macron et Angela Merkel se retrouvent mardi pour inaugurer la foire du livre de Francfort (Allemagne), dont la France est l'invitée d'honneur, à l'heure où le président français compte sur l'appui de l'Allemagne pour "refonder l'Europe".

Une pause dans des agendas politiques chargés. Cette plongée dans le monde des écrivains va permettre aux deux dirigeants de s'extraire quelques heures de leurs agendas nationaux chargés : la difficile formation d'une coalition gouvernementale pour la chancelière, les lourds dossiers sociaux pour le président français. Ils auront un court entretien bilatéral avant d'ouvrir ensemble en fin de journée le premier rendez-vous mondial de l'édition, avec plus de 7.150 exposants issus de 106 pays réunis jusqu'au 15 octobre.

La "proximité entre l'Allemagne et la France". Cette présence "symbolise la proximité entre l'Allemagne et la France, et leur engagement pour une Europe forte et unie", s'est félicité le directeur de la foire, Juergen Boos. La France, pays invité pour la première fois depuis 1989, y sera en force avec près de 200 auteurs de l'Hexagone mais aussi des pays francophones, dont Michel Houellebecq, aussi lu en Allemagne qu'en France, le prix Nobel J.M.G. Le Clézio, l'auteur de best-sellers Michel Bussi ou le Franco-Congolais Alain Mabanckou.

La culture comme ciment entre les Européens. Pour Emmanuel Macron, dont c'est la première visite à dimension culturelle à l'étranger depuis son élection, la foire "arrive à un moment clé" dans son offensive pour "refonder l'Europe", indique-t-on à l'Elysée. Il voit la culture jouer un rôle essentiel pour retisser les liens distendus entre Européens. "Le ciment le plus fort de l'Union européenne sera toujours la culture et le savoir. (...) Au lieu de déplorer le foisonnement de nos langues, il faut les considérer comme une chance", a-t-il ainsi déclaré dans son discours de la Sorbonne fin septembre.

Macron participera à un débat. Paris veut notamment étendre le programme Erasmus en l'ouvrant aux artistes, et accroître considérablement les échanges de jeunes entre pays durant leurs études. À Francfort, Emmanuel Macron devrait promouvoir ses initiatives européennes au cours d'un débat organisé en début d'après-midi par l'université Goethe en présence du Franco-Allemand Daniel Cohn-Bendit et du chercheur spécialiste de l'Islam Gilles Kepel.