Algérie : "il ne peut pas raconter"

  • A
  • A
Algérie : "il ne peut pas raconter"
@ MAX PPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - La sœur d’un otage français qui a pu s’échapper raconte l’insoutenable attente

Si le bilan demeure toujours flou, on sait qu'au moins un Français est sorti sain et sauf de la gigantesque prise d’otages du site gazier de BP à In Amenas, en Algérie. Gaël, 34 ans, originaire de Bretagne, a en fait croisé les islamistes alors qu’ils pénétraient sur le site.  

>> L'INFO Une enquête ouverte en France

L’homme est ainsi parvenu à s’échapper et a ensuite pu appeler sa famille. Sa soeur, Aline, a raconté, sur Europe 1, l’angoisse, dans l’attente du coup de fil de son frère, mais aussi sa grande tristesse pour les familles des otages dont on est sans nouvelles.


"Ça a été une dure épreuve", a confié la jeune femme, vendredi soir. "Il a appelé régulièrement depuis le mercredi. On savait qu’il était en bonne santé, qu’il voulait rentrer dans l’intimité familiale et qu’il ne pouvait pas, pour le moment, dire ce qui s’est passé", a précisé la sœur de l’ex-otage, ajoutant qu’"il nous a dit qu’il nous raconterait  ce qui s’est passé, mais entre nous".

Aline a également précisé que son frère arriverait à l’aéroport d’Heathrow, à Londres. Il sera d’abord entendu par une équipe psychologique et médicale  de British Petroleum, avant de regagner la Bretagne et retrouver sa famille.

>> RECIT - Comment s’est déroulée l’attaque