Terzian : "La deuxième patrie des Arméniens, c'était la France"

  • A
  • A
Terzian : "La deuxième patrie des Arméniens, c'était la France"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le 24 avril marquera le début des commémorations du centenaire du génocide arménien. Le producteur de cinéma franco-arménien Alain Terzian était l'invité jeudi de la matinale d'Europe 1.

Vendredi sera un jour historique en Arménie. Le centenaire du génocide arménien sera commémoré dans la capitale du pays, Erevan, à côté du mémorial du génocide, devant les yeux de milliers de personnes, parmi lesquelles les chefs d'Etat, François Hollande et le président russe Vladimir Poutine. Alain Terzian, le producteur d'origine arménienne était jeudi l'invité de la matinale d'Europe 1 pour l'interview vérité de Thomas Sotto.

Le souvenir d'enfance. Le 24 avril 1915 débute le génocide arménien. Ce jour-là, le producteur Alain Terzian ne l'a pas vécu, mais il a grandi avec les souvenirs de ces massacres racontés par sa grand-mère durant sa jeunesse. "Elle m'a raconté les massacres constamment : sa sœur enterrée vivante, son frère décapité…", rapporte-t-il.  Le désastre du génocide est une souffrance "enfouie" dans les mémoires des arméniens. Un million et demi de morts que le peuple arménien n'oubliera pas : "On vit et on porte ça toute sa vie", souligne Alain Terzian, qui dénonce le négationnisme du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Un siècle plus tard, la communauté internationale reste encore très divisée sur le terme de "génocide" qui fait encore débat.

Ecoutez le producteur Alain Terzian au micro de Thomas Sotto :



Terzian : "L'Arménie prêche la fraternité et le...par Europe1fr

L'errance du peuple arménien. Les massacres perpétrés contre le peuple arménien ont poussé une partie de la population à trouver une terre d'accueil pour se réfugier. "La deuxième patrie des Arméniens c'était la France", déclare Alain Terzian. Pour le producteur, l'intégration et sa réussite sont dues aux Français et à l'école de la République où il était boursier. "On doit tout à la République", affirme-t-il.

Alain Terzian a notamment produit Les Visiteurs (1993), Les couloirs du temps : Les Visiteurs II (1998). Il est aussi acteur et président de l'Académie des arts et techniques du cinéma depuis 2003.

>> LIRE AUSSI - Génocide arménien : la communauté internationale divisée

>> LIRE AUSSI – Génocide arménien : Aznavour "ira au centenaire"

>> LIRE AUSSI – "Génocide" arménien : la Turquie n'accepte pas les propos du Vatican