Alain Legrand : "mon fils est un peu déphasé"

  • A
  • A
Alain Legrand : "mon fils est un peu déphasé"
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Le père du plus jeune otage libéré mardi raconte la reprise de contact avec son fils.

"J’ai vraiment été surpris par sa manière de parler". Alain Legrand, le père de Pierre, le plus jeune des otages français libérés mardi après trois ans de captivité au Mali, raconte, sur Europe 1, les retrouvailles avec son fils de 28 ans.

"Je l’ai eu au téléphone d’abord et c’était comme si on s’était vus il y a deux jours", confie-t-il. "Mais je l’ai trouvé un peu déphasé avec les évènements", ajoute-t-il. Le père de l’otage raconte l’émotion mais aussi la difficulté de trouver les mots. "Il y a avait beaucoup de monde autour de lui sur le tarmac, il y avait des photographes, des ministres", poursuit-il.



"Ses premiers mots ont été pour ses sœurs. Il a trouvé qu’elles avaient beaucoup grandi pendant son absence", raconte Alain Legrand. "Mais il ne m’a pas du tout parlé des conditions de détention. Il a juste demandé des nouvelles, de la famille, de ses grand- parents", ajoute-t-il, précisant que l’essentiel maintenant est de s’assurer de sa bonne santé ; avant de pouvoir faire des projets.

 
sur le même sujet

RECIT - Comment s'est passée la libération" url_id="243159">INTERVIEW - Une libération d'otages, "ça a un coût"
RECIT - Comment s'est passée la libération" url_id="243159">INFO E1 - La France a bien versé une rançon
RECIT - Comment s'est passée la libération" url_id="243159">RÉCIT- Comment s'est passée la libération
CARTE - Le trajet des otages d'Areva
CHRONOLOGIE - Une si longue détention