Alabama : l'otage de cinq ans est sauf

  • A
  • A
Alabama : l'otage de cinq ans est sauf
@ REUTERS
Partagez sur :

RECIT - Lors d'une opération montée en toute discrétion, il a été libéré. Le forcené, lui, est mort.

Depuis six jours dans un bunker. Le forcené qui retenait depuis mardi dernier Ethan, un petit garçon de cinq ans dans un bunker près de Midland City, en Alabama, a été tué lundi par les forces de l'ordre. "C'est fini et le petit garçon va bien", a dit un responsable local qui a requis l'anonymat. Il pourra fêter avec ses proches son sixième anniversaire mercredi.

Un plan de bataille minutieux. Depuis des jours, le FBI semblait simplement négocier avec le ravisseur, grâce à un tuyau de ventilation en plastique qui donnait accès au bunker. Mais les policiers mobilisés étaient en fait en train de mettre en place un plan minutieux, dans un secret absolu, le forcené ayant une télévision à sa disposition pour s'informer. Un drone a ainsi survolé la zone et une petite caméra a même pu être introduite dans l'abri. Les agents ont aussi pu s’entraîner dans une réplique du bunker, construite en taille réelle.

Quelques images de l'opération de libération :

Un assaut musclé. Pourquoi le FBI a finalement décidé d'intervenir ? Parce que "depuis les dernières 24 heures, les négociations s'étaient détériorées" et le preneur d'otage "avait été observé portant une arme", a expliqué Steve Richardson, agent de police spécial chargé du bureau du FBI à Mobile, en Alabama. Une grenade neutralisante a été dégoupillée. Alors, "les agents du FBI sont entrés dans le bunker et ont libéré l'enfant", a ajouté Steve Richardson. Pas de précisions en revanche sur les circonstances exactes de la mort de Jimmy Lee Dykes.

Un enlèvement qui reste un mystère. L'enfant avait été enlevé mardi dernier alors qu'il se trouvait avec une vingtaine d'autres dans un autocar scolaire dont le chauffeur a été abattu par l'agresseur. L'homme, Jimmy Lee Dykes, 65 ans, s'était ensuite réfugié avec son otage dans un abri souterrain qu'il avait confectionné lui-même sur sa propriété dans cette région rurale du sud-est de l'Alabama. Les enquêteurs ignorent encore tout des réelles motivations de cet homme à la personnalité complexe.