Crash du vol d'Air Algérie : la nièce de Fidel Castro n'était pas à bord

  • A
  • A
Crash du vol d'Air Algérie : la nièce de Fidel Castro n'était pas à bord
@ Reuters
Partagez sur :

Mariela Castro a dénoncé jeudi un "show médiatique" à propos de sa présence supposée à bord de l'avion d'Air Algérie  disparu au-dessus du Mali.

Le coup de gueule. Mariela Castro, la fille du président cubain Raul Castro, a vivement réagi jeudi à sa présence supposée à bord de l'avion d'Air Algérie disparu au-dessus du Mali. L'information avait été publiée par le site internet de l'aéroport de Ouagadougou d'où est parti l'avion.

Un show médiatique. "Il semblerait, selon ce que m'a dit une amie journaliste, qu'il y avait une Mariela Castro sur la liste de passagers, mais avec un passeport espagnol", a expliqué à la Havane la fille du président cubain, dont la mort a été brièvement annoncée par plusieurs médias internationaux. "Malheureusement, il semble que, sans confirmer la réalité de la nouvelle, certains médias se sont avancés à créer un show médiatique avec quelque chose qui n'était pas si important", a-t-elle ajouté. 



"Le plus important, c'est malheureusement le nombre de victimes qu'il y a eu récemment dans divers accidents d'avion, comme vous le savez", a-t-elle ajouté. L'information avait été publiée par le site internet de l'aéroport de Ouagadougou d'où est parti l'avion.  "C'est triste de voir comme d'autres nouvelles réellement importantes, préoccupantes pour l'opinion publique internationale, ne circulent pas avec la même vitesse que cette fausse information", a-t-elle regretté.

Une militante active pour les droits des homosexuels. Mariela Castro, qui aura 52 ans dimanche, est depuis 2000 la directrice du Centre national d'éducation sexuelle (Cenesex) et, députée depuis 2013, milite activement pour les droits des homosexuels. Mariée à un photographe italien et mère de trois enfants, elle est la deuxième des quatre enfants de Raul Castro et Vilma Espin, décédée en 2007. L'avion d'Air Algérie, disparu dans la nuit de mercredi à jeudi au-dessus du Mali alors qu'il venait de quitter Ouagadougou pour se rendre à Alger, transportait 118 passagers, d'une quinzaine de nationalité, dont 51 Français.