Aide aux migrants : une Britannique condamnée à trois mois de prison ferme

  • A
  • A
Aide aux migrants : une Britannique condamnée à trois mois de prison ferme
@ ARIS MESSINIS / AFP
Partagez sur :

LA SOLIDARITÉ EST CONDAMNÉE - Une femme de 41 ans a été condamnée à trois mois de prison ferme pour avoir aidé un migrant à passer en Angleterre. 

Une Britannique de 41 ans a été condamnée mercredi à un an de prison, dont neuf mois avec sursis, par la cour d'appel de Rouen pour avoir voulu faire passer un adolescent syrien en Angleterre.

Une serveuse bénévole à Calais. Roisin B. avait dissimulé le garçon de 15 ans dans le coffre de sa voiture et s'apprêtait en novembre dernier à prendre un ferry de Dieppe à Newhaven, quand elle a été appréhendée par la police de l'air et des frontières. Cette mère d'un enfant, serveuse dans la banlieue de Londres et escort-girl occasionnelle, était venue chercher l'adolescent dans la "jungle" de Calais, le camp de migrants qu'elle connaissait bien pour l'avoir fréquenté en tant que bénévole.

Aucun antécédent judiciaire. Elle avait accepté 500 livres (650 euros) d'un Irakien, qui avait séjourné dans le camp de Calais mais qui avait réussi à passer en Angleterre. Il lui avait demandé de ramener l'adolescent et elle avait accepté "pour des raisons humanitaires". Jugée en première instance et en comparution immédiate en novembre par le tribunal correctionnel de Dieppe, elle avait écopé d'un an de prison ferme avec mandat de dépôt. Son avocate dieppoise Najma Ouchene a indiqué que Roisin B. avait été "durement sanctionnée" en première instance alors qu'elle n'avait "aucun antécédent judiciaire".

Pour l'avocate, "on a voulu faire passer un message pour que Dieppe ne devienne pas une passoire à migrants". La peine de trois mois de prison ferme infligée en appel va couvrir le temps de détention déjà effectué à Rouen. Elle devrait être libérée le 12 février.