Afrique du Sud : Zuma se présente en héritier de Mandela

  • A
  • A
Afrique du Sud : Zuma se présente en héritier de Mandela
Partagez sur :

Jacob Zuma a prêté serment samedi comme quatrième chef d'Etat de l'Afrique du Sud post-apartheid. A l’occasion de cette cérémonie, il s’est engagé à respecter l'esprit de "réconciliation" du premier président noir du pays, Nelson Mandela.

Jacob Zuma a juré de "protéger tous les Sud-Africains et d'encourager le respect de leurs droits", lors de son serment d’investiture prononcé samedi devant le président de la Cour constitutionnelle Pius Langa. Le tribun zoulou chef du Congrès national africain, désigné à l’issue des élections générales du 22 avril dernier, est ainsi devenu le quatrième chef d'Etat de l'Afrique du Sud post-apartheid.

Dans son premier discours, il s'est engagé à respecter l'esprit de "réconciliation" du premier président noir du pays, Nelson Mandela, affirmant que son gouvernement "ne déviera pas" de cette ligne. Nelson Mandela était justement présent pour cette cérémonie d’investiture. Aujourd'hui âgé de 90 ans, il a été transporté jusqu'au pied de la tribune dans une voiture de golf.

Regardez la prestation de serment de Jacob Zuma :

Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement ont également assisté à cette cérémonie, parmi 5.000 invités d'honneur, sous une pluie battante et dans le froid. Les principales artères alentours des bâtiments de l'Union étaient bouclées samedi matin, tandis que des hommes armés en tenue de camouflage montaient la garde sur des toits.

Jacob Zuma doit révéler dimanche la composition de son gouvernement, qui devra répondre à deux priorités : la lutte contre la pauvreté et l'amélioration des services publics pointés du doigt pour leur manque cruel d'efficacité.