Afrique du Sud : la police dit ignorer où se trouve Grace Mugabe, soupçonnée d'agression

  • A
  • A
Afrique du Sud : la police dit ignorer où se trouve Grace Mugabe, soupçonnée d'agression
Grace Mugabe pourrait succéder à son mari à la tête du Zimbabwe.@ Jekesai NJIKIZANA / AFP
Partagez sur :

La première dame du Zimbabwe est visée par une plainte pour "coups et blessures" à Johannesburg.

La police sud-africaine a dit mardi ignorer où se trouvait la première dame du Zimbabwe Grace Mugabe, soupçonnée d'agression à Johannesburg, contredisant son ministre qui avait affirmé plus tôt que l'épouse du président Robert Mugabe s'était présentée à la police.

Confusion avec le ministre. "Nous ne savons pas pour l'heure où elle se trouve (...), les négociations pour que le suspect se rende n'ont pas abouti", a déclaré le porte-parole de la police, Vishnu Naidoo, expliquant que les déclarations du ministre de la Police Fikile Mbalula avaient été prématurées. "Le ministre de la Police avait été informé" que Grace Mugabe allait se présenter à la police dans la matinée, a ajouté Vishnu Naidoo. Lorsqu'il s'est exprimé devant la presse, "il savait que cela allait se produire, mais il a ensuite appris que cela ne s'était finalement pas concrétisé", a-t-il encore justifié.

Une femme de 20 ans a déposé plainte pour "coups et blessures" lundi contre Grace Mugabe à la suite d'un incident la veille dans un hôtel de Johannesburg. Âgée de 52 ans, la première dame du Zimbabwe est pressentie comme possible successeur de son mari Robert Mugabe, 93 ans, qui dirige ce pays d'une main de fer depuis 1980.