Afghanistan : un ministre du gouvernement fiché par Interpol

  • A
  • A
Afghanistan : un ministre du gouvernement fiché par Interpol
Nommé ministre de l'Agriculture en Afghanistan, cet homme est fiché par Interpol.@ CAPTURE D'ECRAN INTERPOL
Partagez sur :

WANTED - Mohammad Yaqub Haidari vient d'être nommé ministre de l'Agriculture. Mais il figure sur la liste des personnes recherchées par Interpol.

En Afghanistan, il aura fallu des semaines de négociations pour qu'un gouvernement d'union nationale soit formé, selon un équilibre subtil entre les ethnies principales du pays et les deux principaux partis. Mais il y a déjà une ombre au tableau : le tout nouveau ministre de l'Agriculture est... fiché par Interpol. 

>> LIRE AUSSI - Un nouveau pouvoir à deux têtes en Afghanistan

"Evasion fiscale de grande ampleur". Le nom de Mohammad Yaqub Haidari, 52 ans, figure en effet sur la liste des personnes recherchées par Interpol sur le site internet de l'organisation pour "évasion fiscale de grande ampleur et fraude". C'est la justice estonienne qui le recherche pour ces faits, dans des dossiers remontant à 2003.

Nazifullah Salarzai, porte-parole de la présidence afghane, a assuré qu'une enquête avait été ouverte "sur la base de la loi afghane". "Si ces accusations sont établies, il sera retiré de la liste des nominés du cabinet", a-t-il ajouté.

Il dénonce une "conspiration politique". L'intéressé, lui, a confirmé qu'il figurait bien sur la liste d'Interpol. Tout en clamant son innocence, se disant victime d'une "conspiration politique". Et d'assurer que "c'est ce qui se passe quand on rentre dans le monde des affaires et celui de la politique". 

>> LIRE AUSSI - 13 ans après, les derniers soldats français rentrent d'Afghanistan