Afghanistan : talibans et EI accusés du massacre de 50 civils

  • A
  • A
Afghanistan : talibans et EI accusés du massacre de 50 civils
Selon une source de sécurité à Kaboul, "les talibans et l'EI collaborent ponctuellement". (Photo d'illustration)@ WAKIL KOHSAR / AFP
Partagez sur :

Selon des sources sur le terrain, certaines victimes ont été décapitées, d'autres ont été forcées à se jeter dans le vide depuis des falaises.

Les talibans et le groupe État islamique (EI) ont massacré "plus de 50 civils" dans le nord de l'Afghanistan, ont accusé lundi les autorités, estimant que cette opération confirmait l'alliance ponctuelle des deux mouvements insurgés. Les atrocités ont été, semble-t-il, principalement commises dans un village chiite, Mirza Olong.

Des enfants parmi les victimes. Les talibans ont revendiqué dimanche la prise de contrôle du district de Sayad, verrou stratégique à une quinzaine de kilomètres de la capitale de la province septentrionale de Sare-Pul, mais démenti "fermement" avoir massacré des civils ainsi que toute coopération avec l'EI. Mais pour les responsables locaux et le président Ashraf Ghani, qui a publié un communiqué, ainsi que des sources de sécurité, au moins 50 personnes ont été tuées samedi, en majorité des civils, dont des femmes et des enfants.

Certaines victimes "décapitées". "Selon les bilans reçus du terrain jusqu'à présent, environ 50 personnes, en majorité des civils, ont été massacrées par les talibans. Elles ont été exécutées, abattues par balles et pour certaines, décapitées. Certaines victimes appartenaient à l'ALP (la police auxiliaire dans les campagnes)" a déclaré le porte-parole du gouverneur de Sare-Pul, Zabihullah Amani. "Certains ont été forcés à se jeter dans le vide" depuis des falaises dans cette région montagneuse, a-t-il ajouté. "C'est une opération conjointe de Daech (acronyme arabe de l'EI) et des talibans, ils ont recruté des forces dans les autres provinces pour attaquer Mirza Olong", village chiite du district de Sayad, a-t-il accusé. Une source de sécurité à Kaboul a confirmé un bilan "d'au moins 50 tués".

"Les habitants ont mal compris". Selon Zabihullah Amani, "des dizaines de talibans et de combattants de Daech commandés par Sher Mohammad Ghazanfar, un commandant local qui a fait allégeance à l'EI" étaient arrivés sur place jeudi après-midi. Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, a cependant rejeté toute coopération avec l'EI. "C'était une opération indépendante de nos moudjahidines, Ghazanfar est notre commandant à Sare-Pul", a-t-il affirmé. "Les habitants ont mal compris." Selon une source de sécurité à Kaboul, "les talibans et l'EI collaborent ponctuellement" : "Les talibans ont créé le chaos qui a permis ces atrocités."