Au moins 30 civils tués par l'EI en Afghanistan

  • A
  • A
Au moins 30 civils tués par l'EI en Afghanistan
Ces civils avaient participé à une opération militaire lors de laquelle un commandant de Daech a été tué. Image d'illustration.@ JAWED TANVEER / AFP
Partagez sur :

L'EI a agi par représailles envers ces villageois qui avaient aidé à tuer un de leurs commandants lors d'une opération militaire. 

Au moins 30 villageois, dont des enfants, ont été tués par l'organisation État islamique mardi soir en représailles à la mort d'un de ses commandants dans la province de Ghor, dans le centre de l'Afghanistan, a annoncé le gouverneur local.

Un village de bergers… "Daech a tué environ 30 civils dont des enfants qu'ils avaient pris en otages", a déclaré mercredi le gouverneur Nazir Khazeh, précisant qu'ils s'agissait de "villageois, pour la plupart des bergers".

… qui avait participé à une opération militaire. Cette tuerie s'est produite en représailles à la mort d'un commandant de l'EI - ou "Daech" selon l'acronyme arabe utilisé par le responsable provincial. "Les forces de sécurité avec l'aide des villageois ont mené hier (mardi) une opération au cours de laquelle un commandant du groupe EI nommé Farouk a été tué. En retour, les combattants de Daech ont enlevé une trentaine de villageois, la plupart des bergers. Leurs corps ont été découverts par des gens de la région ce matin", a-t-il raconté. "Les villageois voulaient empêcher les combattants de Daech de voler leur bétail quand le commandant Farouk a été tué", a précisé par ailleurs un porte-parole provincial, Abdul Hai Khatebi.

Première incursion dans le centre. L'EI était depuis 2015 surtout signalé et combattu par les forces afghanes dans les provinces de l'est de l'Afghanistan. Le groupe a revendiqué deux attaques spectaculaires ces derniers mois à Kaboul, mais c'est la première fois qu'une opération de cette ampleur lui est attribuée dans le centre du pays, exactement à mi-chemin entre Kaboul et la grande ville de Herat, dans l'ouest.