Afghanistan : le frère du président réchappe à une embuscade

  • A
  • A
Afghanistan : le frère du président réchappe à une embuscade
Partagez sur :

Un jeune frère du président Hamid Karzaï a annoncé être sorti indemne lundi d'une attaque visant son convoi près de Kaboul, dans laquelle un de ses gardes du corps a été tué.

Ahmed Wali Karzaï, frère du président afghan Hamid Karzaï, a annoncé lundi être sain et sauf après une embuscade. En revanche, un de ses gardes du corps a perdu la vie dans cette attaque.

Les assaillants ont ouvert le feu au lance-roquettes et à la mitrailleuse, alors que le convoi roulait près de Kaboul, a expliqué Ahmed Wali Karzaï. Selon lui, l'embuscade a eu lieu à 4 km de la ville de Saroubi, dans la province de Kaboul, sur une portion de route entourée de montagnes escarpées qui facilitent grandement ce type d'attaques.

Les talibans ont visé des convois militaires à plusieurs reprises sur cette route. En août dernier, 10 militaires français avaient été tués dans une embuscade près de Saroubi, région où les insurgés partisans de l'ancien premier ministre Gulbuddin Hekmatyar seraient fortement implantés.

Le jeune frère d’Hamid Karzaï est régulièrement accusé, notamment par des médias occidentaux, d'être impliqué dans le trafic de drogue florissant en Afghanistan, ce qu'il a toujours nié. Le New York Time a notamment affirmé que lorsque les forces de sécurité afghanes avaient découvert une énorme cache d'héroïne dans un semi-remorque près de Kandahar en 2004, le commandant local avait reçu un appel téléphonique d'Ahmed Wali Karzaï lui demandant de laisser partir le véhicule et la drogue. Un autre frère du président afghan, Mahmoud Karzaï, a été accusé par les médias américains d'utiliser la position de son frère pour construire un empire financier.