Afghanistan : attaque sanglante contre l'hôpital militaire de Kaboul

  • A
  • A
Afghanistan : attaque sanglante contre l'hôpital militaire de Kaboul
Photo d'illustration@ SHAH MARAI / AFP
Partagez sur :

L'attaque contre le plus grand hôpital militaire d'Afghanistan à Kaboul "est terminée" après six heures d'échanges de tirs. 

Le principal hôpital militaire d'Afghanistan était mercredi matin sous le feu d'hommes armés habillés en médecins. A la mi-journée, deux au moins étaient toujours retranchés dans cet établissement de 400 lits, au cœur de Kaboul. Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque. "Des infiltrés de l'Etat Islamique ont attaqué l'hôpital militaire de Kaboul" a affirmé le groupe sur la messagerie cryptée Telegram. 

Selon le porte-parole du ministère de la Défense, le général Daud Waziri, plus de 30 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées. La plupart des victimes étaient "des patients, des médecins et des infirmiers".

"Tous les assaillants ont été tués". Après six heures d'échanges de tirs, l'attaque contre le plus grand hôpital militaire du pays a pris fin, ont indiqué plusieurs sources de services de sécurité. "L'attaque est terminée, tous les assaillants ont été tués" a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur Sediq Sediqqi.

Au moins 3 morts et 66 blessés. Selon le ministère de la Défense, "tous les patients avaient été évacués" ou au moins mis à l'abri, trois heures après le début de l'opération qui a fait trois mort et 66 blessés selon un bilan provisoire du ministère de la Santé. De nombreuses détonations de tirs, explosions et grenades ainsi que les sirènes des ambulances massées sur les axes principaux, se faisaient entendre dans le quartier diplomatique de la capitale afghane, où est situé l'établissement. Deux fortes explosions ont retenti à 10h35 et 10h45 sans faire de victimes, dont l'une au moins provenait d'une voiture piégée sur le parking de l'hôpital, selon le porte-parole de la Défense