Afghanistan : des soldats US dérapent

  • A
  • A
Afghanistan : des soldats US dérapent
Des soldats américains en Afghanistan.
Partagez sur :

Des photos de militaires se mettant en scène auprès de cadavres mutilés d'insurgés ont fuité.

Deux soldats américains tenant la main d'un homme mort et lui faisant faire un doigt d'honneur, un petit groupe de militaires posant goguenards en exhibant les restes d'un insurgé s'étant fait exploser... Les 18 photographies obtenues par le Los Angeles Times – et dont certaines seulement ont été diffusées mercredi - sont accablantes pour l'armée américaine.

Elles émanent d'un soldat américain qui, sous couvert d'anonymat, a transmis les clichés au journal de la côte ouest. Le militaire entend ainsi, d'après le journal, dénoncer une relâche de la discipline susceptible de compromettre, selon lui, la sécurité des troupes.

L'armée a tenté d'empêcher la parution des photos

L'armée américaine, qui a immédiatement condamné les images et ordonné une enquête, a tenté d'empêcher leur parution dans la presse. L'armée a ainsi fait valoir auprès du journal que les clichés dataient de plus deux ans et qu'ils n'étaient pas représentatifs du professionnalisme de l'immense majorité des hommes déployés en Afghanistan.

Le Los Angeles Times a finalement décidé de ne publier que quelques uns des 18 clichés au nom de "son obligation d'informer énergiquement et impartialement ses lecteurs sur tous les aspects de la mission américaine en Afghanistan".

Dans leurs réactions, tant le chef du Pentagone que le porte-parole de la Maison Blanche se sont dits "déçus" par la publication de ces photographies malgré les demandes du département de la Défense.
"Le danger est que ces images soient utilisées par l'ennemi pour provoquer des violences", a expliqué le secrétaire américain à la Défense.

Des actes "moralement répugnants"

L'ambassadeur des Etats-Unis à Kaboul, a dénoncé mercredi des actes "moralement répugnants" qui "déshonorent les sacrifices de centaines de milliers de soldats et de civils américains qui ont servi avec honneur en Afghanistan". 

Le secrétaire général de l'Otan a condamné "fermement" "ces photos et bien sûr ces actes" qui "ne représentent en rien les valeurs qui sont à la base de notre mission en Afghanistan". Les faits remontent à "plusieurs années" et "je les considère comme un événement isolé", a précisé Anders Fogh Rasmussen tout en disant espérer "qu'il n'y aura pas de débordements".

La Maison Blanche a dénoncé, de son côté, des actes "répréhensibles".Lle secrétaire américain à la Défense a précisé qu'"une enquête qui pourrait déboucher sur des poursuites disciplinaires est en cours".
Les soldats impliqués dans "cette conduite inhumaine" devront en répondre devant la justice militaire, a-t-il ajouté.

Un scandale qui en rappelle d'autres    

La diffusion de ces clichés tombe mal pour les Etats-Unis et l'Otan. En janvier, déjà, une vidéo montrant quatre soldats du corps d'élite des "marines" urinant sur des cadavres d'insurgés afghans avait suscité un tollé. Le mois suivant c'est l'incinération, par inadvertance, d'exemplaires du Coran dans une base militaire de l'Otan qui avait fait scandale. S'en étaient suivies des manifestations anti-américaines qui se sont soldées par une trentaine de morts.      

C'est dans ce contexte sensible que le sergent Robert Bales s'est livré à un carnage à la mi-mars dans la province de Kandahar, tuant délibérément 17 civils afghans surpris dans leur sommeil.

L'armée craint des représailles

L'armée américaine a d'ores et déjà déclaré avoir pris "toutes les précautions nécessaires pour protéger les troupes en cas de représailles".