Affrontements anti-G20 à Hambourg : la police demande des renforts

  • A
  • A
Affrontements anti-G20 à Hambourg : la police demande des renforts
De nouveaux heurts ont éclaté vendredi matin en marge du sommet du G20 à Hambourg.@ AFP
Partagez sur :

La police de Hambourg en Allemagne a demandé des renforts d'autres unités dans le pays pour assurer la sécurité du sommet du G20.

La police de Hambourg, mise à rude épreuve par les manifestations contre le sommet du G20, qui a ouvert jeudi, a demandé vendredi des renforts d'autres unités dans le pays, a annoncé un porte-parole de la police locale. "La demande est en cours", il s'agit de "soulager les forces déjà engagées", a-t-il déclaré.

Des unités de Berlin et du Schleswig-Holstein. Des unités de police anti-émeutes à Berlin et dans la région du Schleswig-Holstein, voisine de Hambourg, dans le nord du pays, ont dans la foulée indiqué préparer l'envoi de plusieurs centaines de personnes.

20.000 policiers. Les forces de l'ordre ont déjà mobilisé plus de 20.000 personnes pour assurer la sécurité à Hambourg à l'occasion du sommet des dirigeants des vingt principales économies de la planète. Mais la multitude des manifestations depuis plusieurs jours et des affrontements qui ont éclaté jeudi soir et se poursuivaient vendredi, jour de l'ouverture du sommet, mettent les effectifs à rude épreuve.