Affaire Taton : un des condamnés arrêté... déguisé en moine

  • A
  • A
Affaire Taton : un des condamnés arrêté... déguisé en moine
Une manifestation en hommage à Brice Taton le 4 octobre 2009.@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Un Serbe, condamné par contumace pour le meurtre en 2009 à Belgrade du supporteur de foot français Brice Taton, a été arrêté samedi alors qu'il était déguisé en moine.

Il est considéré comme l’un des meneurs du groupe de hooligans qui avait causé la mort du supporteur de foot français Brice Taton, en marge d’un match de football à Belgrade en 2009. Le Serbe, condamné par contumace à 14 ans de prison, a été arrêté en Grèce, samedi, alors qu'il était déguisé en moine, a indiqué la police grecque.

Fiché depuis le meurtre. Dejan Puzigaca, 34 ans, a été appréhendé à l'aéroport d'Athènes, à l'arrivée d'un vol en provenance de Thaïlande, selon la police. Habillé en moine, il a d'abord présenté un faux passeport slovène à la police grecque. Les autorités grecques, qui ont procédé à des vérifications d'identité, ont envoyé ses empreintes à Interpol, où il était fiché comme recherché depuis le meurtre de Brice Taton. Dejan Puzigaca devrait être déféré lundi devant le procureur.

Un meurtre qui avait suscité une vive émotion. Quelques heures avant la rencontre de l'équipe de Toulouse, dont Brice Taton était un supporteur, contre le Partizan Belgrade en Europa League, le jeune Français et ses compagnons avaient été attaqués avec une violence extrême par des supporteurs serbes. Grièvement blessé à la tête et au thorax, Brice Taton est mort le 29 septembre dans un hôpital de Belgrade. Il était âgé de 28 ans.

Ce drame avait suscité une émotion considérable en France, mais aussi en Serbie, attirant de nouveau l'attention sur la violence des supporteurs serbes, dont s'était inquiété le président de Serbie à l'époque Boris Tadic.