Affaire DSK : toujours une plainte au civil

  • A
  • A
Affaire DSK : toujours une plainte au civil
Si les charges au pénal sont abandonnées contre DSK, Nafissatou Diallo espère avoir gain de cause au civil.@ Capture d'écran BFM TV
Partagez sur :

Il n'y aura pas de procès pénal pour DSK. Le parquet a demandé l'abandon des charges lundi.

Le parquet de New York a demandé lundi l'abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn, ce qui signifie qu'il n'y aura pas de procès pénal. Tout va se jouer maintenant au civil.

La rumeur de l'abandon des poursuites pour agression sexuelle enflait depuis ce week-end. Mais même après la décision du procureur, l'ancien patron du FMI n'est pas pour autant tiré d'affaire puisque Nafissatou Diallo a porté plainte au civil, un procès beaucoup plus facile à gagner pour elle.

Ne pas tenter le diable au pénal

Dans un procès pénal, le procureur doit convaincre à l'unanimité le jury de la culpabilité du prévenu pour obtenir une condamnation. Or Cyrus Vance a pu considérer que les preuves qu'il détient contre DSK ne lui permettent pas de persuader les jurés. Le procureur, qui vise sa réélection en 2013, n'a donc pas tenté le diable en se lançant dans un procès médiatique au terme duquel il n'est pas assuré de faire condamner DSK.

Néanmoins, même si Cyrus Vance a abandonné son enquête, DSK reste sous le coup d'une plainte au civil, déposée le 8 août par Nafissatou Diallo. Indépendante de la procédure pénale, cette plainte vise à obtenir une compensation financière. Elle est surtout moins contraignante pour l'accusation.

Moins de preuves à apporter au civil

Devant la cour civile, c'est Nafissatou Diallo elle-même, et non l'Etat de New York, qui poursuit DSK. Et la procédure s'appuie sur le système de la prépondérance de preuves : plus besoin de convaincre l'ensemble des jurés  "au-delà du doute raisonnable", il suffit d'apporter plus d'éléments en sa faveur que la défense. Et si dans un procès pénal DSK peut faire valoir son droit au silence, il sera obligé de s'exprimer devant la cour civile.

Autre avantage pour Nafissatou Diallo : elle pourra choisir le tribunal le plus proche de son domicile pour le procès civil. Or elle habite dans le Bronx, un quartier à forte population immigrée, dont les jurés seront issus.

Le procès au civil pourrait ainsi être plus facilement gagné par Nafissatou Diallo et lui permettre ainsi de redorer un peu son image, écornée par des accusations de mensonge. Toutefois, elle devra réussir à faire oublier les critiques que le procureur Vance exprimera pour justifier l'abandon des poursuites pénales.