Affaire DSK: "L’essentiel de 12h"

  • A
  • A
Affaire DSK: "L’essentiel de 12h"
@ REUTERS/EUROPE 1
Partagez sur :

Vous êtes perdu ? Europe1.fr vous résume les dernières infos sur l’affaire DSK.

LES FAITS

Libéré mais inculpé. Le grand jury a décidé jeudi soir de confirmer les sept chefs d’inculpation à l’encontre de DSK. En revanche, le juge Michael Obus a accepté de lui accorder la liberté provisoire en attente d’un éventuel procès.

Dernière nuit en prison. Dominique Strauss-Kahn a passé sa quatrième et dernière nuit dans la prison new yorkaise de Rikers Island. Il devrait être libéré vendredi, après avoir réuni toutes les conditions de sa liberté.

Comment il va vivre. Après avoir versé une caution d’un million de dollars, l’ex-patron du FMI devra rester dans l’appartement qu’a loué son épouse Anne Sinclair à Manhattan. Il devra porter un bracelet électronique, et sera soumis à la surveillance de caméras mais aussi d’un gardien armé, et ce 24 heures sur 24.

LES REACTIONS

Les proches soulagés.Dans l’entourage de Dominique Strauss-Kahn, le soulagement l’emporte. "On était tous traumatisés de voir Dominique en prison. La grande satisfaction, c'est qu'il pourra préparer sa défense dans de meilleures conditions", a déclaré sur Europe 1 François Pupponi, son successeur à la mairie de Sarcelles. "Je suis soulagé, je suis heureux, je suis content en pensant en lui, en pensant à sa femme Anne Sinclair, à ses enfants", a abondé Pierre Moscovici, député du Doubs, toujours sur Europe 1.

Royal veut passer à autre chose. "On ne va pas occulter toute la vie politique française en vivant ce feuilleton de la justice américaine jour après jour", a déclaré Ségolène Royal sur RMC et BFM-TV. "Je crois que maintenant les choses sont dites, il y a une étape supplémentaire. Qu'on laisse tranquille les protagonistes de cette affaire et que la vérité maintenant soit attendue avec sérénité."

Valls veut mettre les primaires entre parenthèses. "Je ne demande surtout pas l'annulation des primaires, mais dans cette période exceptionnelle, il faut une réponse exceptionnelle. Chacun doit mettre sa candidature, son ambition entre parenthèses pour l'instant. Ensuite la compétition va continuer", a déclaré le député-maire d’Evry sur Europe 1.

>> Retrouvez toutes les dernières informations sur l'affaire DSK en cliquant ici.