Accord de principe de Jammeh pour quitter la Gambie, discussions sur les conditions

  • A
  • A
Accord de principe de Jammeh pour quitter la Gambie, discussions sur les conditions
Yayah Jammeh a longtemps refusé de se plier aux résultats de l'élection présidentielle de décembre.@ DON EMMERT / AFP
Partagez sur :

Défait lors de la dernière élection présidentielle en Gambie, Yahya Jammeh s'accroche au pouvoir depuis un mois.

Les négociations pour la passation de pouvoir en Gambie avancent. Les présidents mauritanien et guinéen ont obtenu vendredi à Banjul l'accord de principe de Yahya Jammeh pour quitter la Gambie, mais les discussions se poursuivaient sur les conditions de son départ, indiquent des sources mauritaniennes et guinéenne proches du dossier.

"Apparemment, les choses sont quasiment réglées. Jammeh a accepté de quitter le pouvoir. Les tractations tournent autour d'un point de chute pour son exil et des conditions qui doivent accompagner cet exil", a expliqué une des sources mauritaniennes.

"Il faut être prudent". Le président guinéen Alpha Condé passait la nuit à Banjul, a souligné de son côté la source guinéenne. "Il faut trouver un pays suffisamment loin de la Gambie pour empêcher Yahya Jammeh d'interférer dans le processus démocratique en cours dans son pays", a expliqué cette source. "Mais il faut être prudent jusqu'à demain" samedi, a-t-on souligné.

Selon une source diplomatique au fait des discussions, l'accord final sera conclu non pas entre Jammeh, Condé et leur homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, mais entre le nouveau président gambien Adama Barrow, actuellement accueilli au Sénégal voisin, et son prédécesseur. "Ce sera une déclaration commune entre Barrow et Jammeh", a indiqué cette source, soulignant que les troupes ouest-africaines mobilisées pour forcer Yahya Jammeh à quitter le pouvoir resteraient sur place jusqu'à son départ.