Accord de Paris : l'Inde s'engage à aller "au-delà" de l'Accord de Paris

  • A
  • A
Accord de Paris : l'Inde s'engage à aller "au-delà" de l'Accord de Paris
Le président français a quant à lui annoncé qu'il se rendrait en Inde "avant la fin de l'année" pour "le premier sommet de l'Alliance mondiale solaire".
Partagez sur :

Le président français a quant à lui annoncé qu'il se rendrait en Inde "avant la fin de l'année" pour "le premier sommet de l'Alliance mondiale solaire".

L'Inde "est pour l'accord de Paris et travaillera dans ce domaine, même au-delà" de cet accord sur le climat, a déclaré samedi à Paris le Premier ministre indien Narendra Modi, à l'issue d'une rencontre avec Emmanuel Macron.

"Nous sommes l'un et l'autre convaincus que nos deux pays ont beaucoup à faire pour la transition écologique et environnementale et pour la lutte contre le changement climatique", a déclaré le président français, à l'issue d'un déjeuner de travail avec le Premier ministre indien. "Je veux redire que la France est pleinement engagée dans la lutte contre le réchauffement et que la France continuera d'être engagée", a-t-il ajouté, en précisant qu'elle le ferait au-delà même de l'Accord de Paris, signé en décembre 2015.

"Cet accord est "notre patrimoine commun". Narendra Modi a estimé que cet accord était "notre patrimoine commun du monde tout entier". "Il s'agit de notre responsabilité commune de protéger la terre, notre planète mère. Pour moi, pour les Indiens, la protection de l'environnement de notre planète est un article de foi", a dit Narendra Modi, qui s'exprimait en hindi et dont les propos étaient traduits en français par un interprète. "Nous sommes pour cet Accord de Paris et nous allons continuer à cet égard à travailler au delà de cet accord pour que les générations à venir reçoivent quelque chose de bien".

Des initiatives concrètes contre le terrorisme. Emmanuel Macron a indiqué qu'il se rendrait en Inde cette année pour assister au premier sommet de l'Alliance solaire internationale, une initiative lancée par Paris et New Delhi dans le cadre de la Cop 21 pour favoriser le développement de l'énergie solaire dans les pays en voie de développement. Les deux dirigeants ont également discuté du partenariat stratégique qui lie la France et l'Inde et de coopération en matière de lutte contre le terrorisme. Le chef de l'État français a évoqué notamment la lutte contre la diffusion du terrorisme sur internet, un domaine dans lequel les deux pays "travailleront sur des initiatives concrètes que nous prendrons avant la fin de l'année".